Le mariage de raison entre Neuf Telecom et Cegetel prend forme

Cloud

L’annonce d’une fusion par échange d’actions pourrait être effective avant l’été

Les négociations entre Cegetel (Vivendi) et Neuf Telecom (ex-LDCom) semblent s’être accélérées. On savait que les deux opérateurs discutaient en vu d’un rapprochement (voir notre article), mais selon

les Echos, ces discussions seraient rentrées dans une phase “décisive”. Mieux, le mariage pourrait être annoncé avant les grandes vacances d’été, voire d’ici à fin avril. Cette opération prendrait la forme d’une fusion par échange d’actions. Les actionnaires Neuf Telecom détiendraient 60% de la société et ceux de Cegetel, 40%. Rappelons qu’un rapprochement a déjà eu lieu début mars entre Neuf Telecom et SFR, la branche téléphonie mobile du groupe SFR-Cegetel, par le biais d’un accord d’opérateur mobile virtuel (MVNO) à destination de la clientèle entreprises (voir notre article). Ce mariage est avant tout de raison. Les deux opérateurs se battent sur le même terrain: téléphonie fixe et ADSL et sont pénalisés par la guerre des prix et une concurrence fragmentée. Cegetel et Neuf Telecom s’uniraient donc dans l’ADSL afin de venir titiller la deuxième place de Free. Ce dernier compte plus d’un million d’abonnés à l’Internet rapide tandis que Cegetel en possède plus de 300.000 et Neuf, environ 540.000. Par ailleurs, les coûts faramineux du développement technologique de l’activité ADSL, et le coût d’acquisition toujours plus élevé des abonnés, expliquent aussi cette volonté de rapprochement. Avec un marché français de l’ADSL hyper fragmenté, la concentration semble inévitable. Selon les patrons des principaux FAI, il restera à terme environ trois à cinq acteurs contre environ 10 aujourd’hui. Cet éventuel mariage répondrait à une logique de concentration du secteur, mais aussi à une logique financière. Neuf Telecom envisage depuis longtemps une introduction en bourse et sa valorisation serait d’autant plus haute que son poids dans l’ADSL français est important. Interrogés à plusieurs reprises ces dernières semaines, Neuf Telecom et Cegetel n’ont pas nié discuter d’un éventuel rapprochement, ajoutant néanmoins qu’ils négociaient avec tous les acteurs du secteur. Cegetel, qui doit annoncer ce mardi une refonte de ses tarifs Internet, aura certainement des commentaires à faire… Des premières “approches” entre les deux groupes avaient eu lieu en 2004, mais des questions d’organisation du pouvoir avaient séparé les deux prétendants.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur