Le mobile européen interdit d’Irak?

Régulations

Un député veut imposer une norme ‘made in USA’ pour les futurs réseaux mobiles irakiens.

On le sait, les américains préparent la reconstruction de l’Irak. Déjà, une entreprise très proche de l’administration Bush a été sélectionnée pour éteindre les puits de pétrole en feu dans le pays. Sans aucun appel d’offres… Ce qui laisse présumer de la suite.

Aujourd’hui, un parlementaire californien veut imposer le déploiement en Irak d’une norme américaine de téléphonie mobile plutôt que de laisser la place au GSM, la norme européenne. Il s’agit à la fois de préserver les intérêts économiques des USA et bien sûr de punir l’Europe et notamment la France (le GSM a en partie était développé par des ingénieurs français). “Pas acceptable” Darrell Issa a ainsi envoyé des lettres au Département américain de la Défense, à l’Agence américaine pour le développement international (USAID) et à d’autres parlementaires pour les exhorter à soutenir la norme CDMA (Code Division Multiple Access), du groupe Qualcomm, établi à San Diego, en Californie. “Le gouvernement américain va bientôt donner de l’argent de ses contribuables à des équipementiers télécoms français, allemands et d’ailleurs en Europe, pour construire le nouveau réseau mobile irakien. Ce n’est pas acceptable”, a écrit le patriotique Issa dans une lettre citée par le Wall Street Journal et adressée au Secrétaire à la Défense américain Donald Rumsfeld. Les mesures anti-européennes et notamment anti-françaises se multiplient outre-atlantique. Et elles prennent vraiment toutes les formes imaginables.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur