Le mobile: locomotive de Deutsche Telekom

Cloud

De quoi compenser la chute du fixe

Comme ses grands concurrents européens, Deutsche Telekom doit son salut à l’essor continu de la lé téléphonie mobile. L’opérateur historique allemand publie une hausse de 2,7% de son excédent brut d’exploitation au premier trimestre.

L’EBE (Ebitda, résultat avant intérêts, impôt, dépréciations et amortissement) s’élève à 5,0 milliards d’euros, à peu près égal au consensus des analystes de 4,98 milliards d’euros. Le chiffre d’affaires a augmenté de 3,9% à 14,8 milliards d’euros alors que les analystes anticipaient 15,02 milliards. T-Mobile, la filiale de téléphonie mobile de Deutsche Telekom, a dégagé un EBE ajusté en hausse de 8,5% à 2,280 milliards d’euros. Elle a gagné 1,035 million de nouveaux abonnés aux Etats-Unis, 379.000 en Grande-Bretagne et 284.000 en Allemagne. Globalement, le nombre de ses nouveaux abonnés a crû de 1,2% à 87,7 millions durant le trimestre. T-Mobile USA, qui est pour sa part le principal moteur de croissance de la filiale mobile, a vu son résultat brut d’exploitation bondir de 52% à 917 millions d’euros, alors que les analystes n’attendaient que 878 millions. “Le domaine d’activité stratégique des Communications Mobiles demeure le moteur de croissance”, a déclaré dans un communiqué le président du directoire Kai-Uwe Ricke.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur