Le monde du libre rachète 22 brevets Microsoft pour mieux protéger Linux

Logiciels

L’OIN poursuit son opération de protection des technologies open source via le rachat de 22 brevets, précédemment détenus par Microsoft.

L’Open Invention Network (OIN) est une compagnie spécialisée dans la propriété intellectuelle. Regroupant des membres prestigieux comme IBM (le champion des brevets), Nec, Novell, Philips, Red Hat et Sony, elle utilise ses fonds pour racheter des brevets, qui seront ensuite utilisables sans versement de droits.

Le but est ici de favoriser l’utilisation de ces technologies dans le monde open source et en particulier sous Linux. 120 brevets logiciels sont actuellement placés sous l’égide de l’OIN. Cet organisme a aujourd’hui acquis les droits de 22 brevets Microsoft, « touchant directement le monde Linux ». Une situation qui aurait pu mettre ce projet open source en danger, quoiqu’il faille ici croire l’OIN sur parole, la teneur de ces brevets n’ayant pas été rendue publique.

Ce rachat s’est fait par l’intermédiaire de l’Allied Security Trust (AST), pour un montant non divulgué. « La menace de voir ces brevets tomber dans de mauvaises mains a été évitée grâce à ce rachat », se félicite Keith Bergelt, CEO de l’Open Invention Network.

Le danger ne venait pas ici directement de Microsoft, mais bien de potentiels acheteurs peu scrupuleux. L’éditeur de Redmond a par ailleurs signé un pacte de non-agression pour nombre de ses technologies brevetées, dans un souci d’interopérabilité. Il n’en reste pas moins que la firme de Redmond s’est encore récemment illustrée avec son brevet sur le système de fichiers FAT.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur