Le moteur JavaScript de Google Chrome est-t-il le plus rapide ?

Logiciels

Il aura fort à faire avec la concurrence de TraceMonkey. Quoique…

Il convient de préciser quelques points concernant la vitesse de V8, le moteur JavaScript présent dans Chrome. Tout d’abord, s’il est exact que TraceMonkey (de la fondation Mozilla) est encore en cours de développement, c’est également le cas de V8.

Pour notre précédent test, nous avons choisi un benchmark reconnu, indépendant et relativement générique (quoique au score assez peu en adéquation avec les utilisations courantes de JavaScript). C’est aussi celui qui favorisait le moins V8 !

Google fournit lui aussi une suite de tests, dont les résultats sont à prendre avec des pincettes, tant il est évident que V8 n’a pu qu’être optimisé pour ces derniers. Ils ont toutefois le mérite d’utiliser du code correspondant à des cas pratiques, en provenance de développeurs tiers. En voici les résultats :

Navigateur Score
Internet Explorer 8 beta 2 57
Firefox 3.01 198
Minefield 3.1b1pre 170
Opera 9.52 295
Safari 3.1.2 185
Google Chrome 0.2.149.27 1.933

Le score de Google Chrome est (sans surprise) sans appel. Nous noterons toutefois les excellentes notes d’Opera 9.52 et de Firefox 3.0.1. Par contre, la contre-performance de Minefield 3.1b1pre est assez curieuse.

Mobile or not mobile ?

La puissance de V8 serait bien utile dans le cadre d’un navigateur Internet mobile. Quoique la société n’ait pas confirmé souhaiter adapter Chrome à la plate-forme Android, des pistes semblent le suggérer. Les développeurs de Chrome sont ainsi plutôt partisans de cette adaptation. Un article d’EE Times nous révèle aussi qu’une partie de ce nouveau navigateur serait déjà disponible pour les processeurs ARM, lesquels sont présents dans quasiment tous les téléphones mobiles du marché. Il est curieux que la compagnie n’ait pas plus largement mis en avant cette information.

Notre test complet : six pages pour tout savoir


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur