Le Musée de l’Informatique Européen reçoit le soutien des politiques

Régulations

Ségolène Royal, Marie-George Buffet, Dominique Perben, sont déjà sur la liste
des soutiens…

AntéMémoire, initiative qui vise à conserver et préserver le patrimoine culturel et scientifique de l’histoire des technologies de l’information, annonce aujourd’hui le soutien de nombreuses personnalités politiques. Pour AntéMémoire, l’innovation fait partie intégrante de notre société, sa préservation est donc primordiale pour permettre aux générations futures d’en comprendre les grandes évolutions.

La première Exposition du Musée de l’Informatique de 1940 à 1990 se tiendra au Toit de la Grande Arche à la Défense, cet été du 5 juin au 4 septembre 2007. On devrait y trouver toute l’histoire de l’informatique, des premiers IBM PC aux derniers serveurs double coeur en passant par les Commodore et autres Apple II.

Des personnalités politiques soutenant l’opération : Ségolène Royal, Marie-George Buffet, Dominique Perben, Robert Badinter, Jacques Kossowski, François Loos, Isabelle Debré et Laurent de Mercey, ont souligné la nécessité d’un lieu de conservation du patrimoine des innovations informatiques en France.

“Comme vous, je crois qu’il est important pour notre pays d’organiser la conservation et la transmission aux jeunes générations de notre patrimoine technologique et national, de celui lié aux technologies de l’information et de la communication. A ce titre, votre projet de musée de l’informatique professionnelle peut représenter un outil important de cet effort national. Je vous souhaite de pleinement réussir votre entreprise et vous assure de mon intérêt marqué pour vos initiatives” a indiqué Ségolène Royal, candidate PS à l’élection présidentielle et Présidente du Conseil Régional de Poitou-Charentes.

“L’idée d’un musée et plus largement d’un travail sur l’histoire des technologies de l’information et de la communication nous semble être une très bonne idée. Le Parti Communiste Français et moi-même avons depuis de nombreuses années attiré l’attention sur des questions clefs comme la pérennité des formats et la permanence de l’accès aux contenus. Le logiciel libre nous semble par exemple une réponse à la fois politique et pratique à cette question de la pérennité du stockage de l’information numérique. Nous considérons que les mutations technologiques ont une signification profonde et impliquent une évolution des modes de production, du jeu démocratique ou encore des modes d’échange des biens culturels. Votre travail de mémoire sur ces technologies de l’information et de la communication font partie intégrante de ce développement “, explique pour sa part Marie-George Buffet, candidate communiste à l’élection présidentielle.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur