Le Musée du Quai Branly externalise à Thales et Faceo

Régulations

A l’occasion de l’inauguration en grande pompe du rutilant Musée des Arts Premiers à Paris par le président Chirac, on apprend que l’option de l’externalisation y a été largement développée. Et que Dassault a virtuellement fixé l’emplacement des oeuvres…

Le musée du Quai Branly a choisi de jouer la carte de l’externalisation pour toutes les prestations nécessaires à l’exploitation du musée“, annonce un communiqué de ce 20 juin. Après appel d’offres, le contrat de services portant notamment sur l’externalisation de la maintenance technique du bâtiment, l’infogérance des systèmes d’information et les services généraux d’accueil, du nettoyage, de la sécurité des accès, du gardiennage et de la restauration du personnel a été remporté par le groupement Thales-Faceo. Co-entreprise, Faceo est contrôlée à 50/50 par Thales et Cegelec. En fait ce contrat, d’une durée de 4 ans, a été signé en septembre dernier, pour un montant total de 40 millions d’euros. Les deux prestataires partenaires ont eu en charge les procédures de démarrage de l’exploitation en termes d’accueil, de sécurité du public, d’accompagnement technologique (avec systèmes informatique, média et vidéo). Thales a notamment travaillé sur le dispositif de sécurité qui doit répondre aux fortes exigences d’un lieu public: un million de visiteurs sont attendus pour la première année! Le système d’information compte 250 postes de travail s’appuyant sur une vingtaine de serveurs. Il recouvre l’exploitation du Web, des équipements multimédias et “scéniques” du musée. Selon ses concepteurs, il s’agit là d’un “nouveau mode de gestion d’un établissement public [qui] est en train de faire ses preuves“. Qui commence à faire ses preuves… Pas d’indication sur les connexions Wi-fi, la création d’un ‘hotspot’ par exemple. A suivre Le site du musée est ouvert : http://www.quaibranly.fr/ Quand Dassault aide à placer les oeuvres…

Situé en bord de Seine, au pied de la tour Eiffel, le musée du quai Branly est dédié aux Arts et Civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques. Il compte pas moins de 3.500 ?uvres d’un patrimoine universel en exposition permanente (ses réserves en compte 100 fois plus). Son architecture, imaginée par Jean Nouvel, est notamment mise en valeur par un espace “jardin” de 18.000 m2 avec un mur végétal, le musée offrant 40.000 m2 de surface. Face à ce gigantesque volume d’oeuvres, le musée s’est appuyé sur les solutions Virtools de Dassault Systèmes pour simuler et représenter le placement des oeuvres et le déplacement des visiteurs. Le logiciel a permis de déterminer l’emplacement des caméras de surveillance, de gérer les différents volumes et de simuler l’impact de la mise en place du musée dans son environnement. L’expérience du spectateur dans l’auditorium a également pu être recréée. C’est cette même application qui génère des contenus 3D pour les jeux vidéo, la réalité virtuelle avec simulation et le marketing multimédia.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur