Le navigateur Google Chrome avance à pas de géant

Sécurité

Les développeurs de Google multiplient les annonces autour du navigateur web Chrome

Google a accéléré (encore ?) la vitesse de développement de la future version du navigateur web Chrome 3.0. Depuis notre dernier point, pas moins de cinq versions de test ont été diffusées.

Chacune apporte son lot de correctifs permettant un meilleur fonctionnement sous Linux et Mac OS X. De nouvelles fonctions font également leur apparition : le système de gestion des extensions progresse sensiblement avec la 3.0.191.3, qui intègre également une nouvelle page de garde pour les onglets, plus puissante et plus pratique que précédemment.

Les 3.0.192.0, 3.0.192.1, 3.0.193.0 et 3.0.194.3 se focalisent essentiellement sur la correction de bogues ainsi que sur l’activation de certaines fonctionnalités dans les moutures Linux et Mac OS X du logiciel. Google Chrome passe également avec succès le test Acid3.

La dernière version en date corrige plus de 70 bogues : nous nous acheminons donc rapidement vers la sortie de Chrome 3.0, qui pourrait faire son apparition sous Windows, Mac OS X et Linux avant la fin de l’été. Voilà qui permettra encore de booster les parts de marché du navigateur, qui a d’ores et déjà dépassé Opera et talonne maintenant Safari.

Réduire la taille des mises à jour, pour assurer une meilleure sécurité

Un billet de Stephen Adams nous apprend que le système de diffusion des mises à jour va être refondu. Lorsqu’un correctif est proposé, c’est l’ensemble de l’applicatif qui est aujourd’hui téléchargé et réinstallé. Ceci est particulièrement ennuyeux pour ceux qui utilisent encore une connexion à bas débit. Dans le pire des cas, les mises à jour ne passent tout simplement pas, comme nous avons pu le constater à maintes reprises.

Dorénavant, seules les différences entre le navigateur installé et sa nouvelle version seront transférées sur le réseau… de façon compressée. Entre la 3.0.190.1 et la 3.0.190.4, la taille de la mise à jour passe ainsi de 9,9 Mo à seulement 77 Ko ! D’autres acteurs seraient bien inspirés d’implémenter une telle fonctionnalité dans leurs produits.

Google corrige les failles de Chrome 2.0

La compagnie a aussi mis à jour les moutures bêta et stable de Google Chrome 2.0. La version 2.0.172.37 corrige une faille de sécurité importante qui concernait le moteur JavaScript V8, lequel pouvait planter face à certaines expressions régulières. Elle élimine également une vulnérabilité critique qui touchait le cœur du navigateur – en l’occurrence la gestion des onglets – et qui aurait permis à un pirate de prendre le contrôle de la machine de l’utilisateur.

Dans la pratique, ces failles étaient bien moins importantes que signalées : avec la première l’attaquant s’embourbait dans le ‘bac à sable’ de Google Chrome. Quant à la seconde, elle n’aurait pu être exploitée que si un pirate avait trouvé une autre faille dans le moteur de rendu afin de propager son attaque.

La compagnie profite de cette mise à jour pour corriger quelques bogues et passer V8 et Gears en moutures 1.1.10.14 et 0.5.25.0.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur