Le navigateur Safari débarque sur Windows

Logiciels

Apple lancera à l’automne une version de son navigateur pour les systèmes
d’exploitation Windows XP et Vista

Apple envisage de lancer une version de son prochain navigateur Safari 3 pour les systèmes d’exploitation Windows XP et Windows Vista.

Steve Jobs, le PDG d’Apple, a annoncé lundi matin, durant son discours d’inauguration de la World Wide Developer Conference de San Francisco, la sortie en octobre de cette version. Une version bêta publique a d’ores et déjà été publiée sur le site d’Apple.

A en croire Apple, Safari serait “jusqu’à deux fois plus rapide” qu’Internet Explorer et 1,6 fois plus rapide que Firefox. L’éditeur a mesuré ces performances en termes de rendu HTML, de performances JavaScript et de temps de lancement de l’application.

“Nous avons ici non seulement le navigateur le plus innovant au monde, mais également le plus rapide sous Windows,” s’est félicité Steve Jobs lors de la conférence des développeurs. La prise en charge de Windows vise à faire gagner à Safari de nouvelles parts de marché, a-t-il ajouté.

Safari est actuellement utilisé par 4,8% des ordinateurs dans le monde, selon les données recueillies par NetApplications, spécialiste de la mesure d’audience sur Internet. Avec 78,7%, Internet Explorer domine très largement le marché, suivi de Firefox avec 14,5%.

La plupart des fonctionnalités de Safari sont identiques à celles d’Internet Explorer et de Firefox. Comme ses concurrents, le navigateur intègre des fonctions anti-popup, une navigation par onglet ainsi qu’un lecteur RSS intégré.

Mais le navigateur Apple se distingue par certaines fonctions spécifiques, notamment ses champs de saisie redimensionnables, une option permettant de retourner instantanément à un point préalablement défini dans l’historique de navigation (page de résultats d’une recherche par exemple) ou encore un mode de navigation privé dans lequel les informations utilisateur, telles que les requêtes de recherche, ne sont pas consignées dans un journal système pour une durée déterminée.

La sécurité ne figure qu’en bas de la liste des fonctionnalités du logiciel, mais, à en croire Apple, Safari serait capable de garantir “une navigation en toute sérénité sur n’importe quel ordinateur”.

La sécurité a toujours constitué un véritable argument de vente pour Firefox, au vu des nombreuses vulnérabilités d’Internet Explorer permettant des téléchargements cachés (“drive-by”) où les pirates infectent un système en attirant simplement leur cible vers un site spécialement conçu à cet effet.

Mais mettre en avant la sécurité du navigateur aurait pu apparaître comme un jeu dangereux, puisque les failles de sécurité ne sont pas l’apanage de Microsoft. Des failles permettant des téléchargements cachés ont également été détectées sur Firefox. Bien qu’aucune de ces attaques n’ait, à notre connaissance, affecté OS X, Apple a dû corriger de nombreuses vulnérabilités sur son navigateur au fil des années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur