Le New York Times se la joue

Régulations

Le New York Times propose des jeux en ligne sur des
sujets d’actualité. L’éditeur prône « l’information sous forme de jeu »

Vous êtes un agent de la FDA, food and drug administration, aux Etats-Unis. Votre rôle : vérifier les chargements de marchandises qui proviennent de l’étranger, avec des moyens très réduits. C’est un jeu, bien sûr. La surprise, c’est que vous n’êtes pas sur un site de jeu, mais sur celui du très austère New York Times. Le 24 mai, « Food import folly » était accessible sur le site du quotidien, annonçait le même jour la société éditrice, Persuasive Games. Pour Ian Bogost, un spécialiste des jeux, notamment auprès de la Georgia Institute of Technology, et à la tête de la société, « c’est de l’info sous forme de jeu, plus qu’une tentative pour rendre l’information ludique ». Une «info», donc, réalisée en une semaine, et réservée aux abonnés. Vieux jeux Il est vrai que la société a déjà à son actif d’autres jeux qui traitent de sujets sociaux ou politiques, tels Airport Security, Oil God, Bacteria Salad, Xtreme Xmas Shopping, qui s’attaquent à l’augmentation du prix du pétrole, aux effets de la pollution sur la production des produits agricoles, ou au shopping version obsession consumériste. Accessibles depuis un site de jeux, ces derniers ont été utilisés 10 millions de fois, revendique la société. Qui a également déjà convaincu des clients comme Cisco ou Chrysler. Reste à mesurer l’engouement des lecteurs du New York Times. Et les journalistes n’ont plus qu’à sortir des scoops, pour prendre de vitesse les concepteurs de jeux.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur