Le nouveau noyau Linux 2.6.32 met l'accent sur les performances

Logiciels

Le noyau Linux 2.6.32 propose diverses nouveautés qui amélioreront grandement les performances du système. Nous le retrouverons prochainement dans les distributions Linux.

Environ trois mois après la sortie du noyau Linux 2.6.31, la version 2.6.32 vient de faire son entrée. Cette mise en ligne a été annoncée par Linus Torvalds, qui note que – une fois n’est pas coutume – cette mouture n’introduit pas de nouveaux systèmes de fichiers. Par contre, elle met l’accent sur les performances.

L’écriture des données sur les disques sera gérée indépendamment pour chaque périphérique, ce qui permet une hausse importante des performances. L’ordonnanceur CFQ est lui aussi optimisé, avec – là encore – des gains de vitesse substantiels, en particulier sur les systèmes multicœurs. Enfin, le système de fichiers Btrfs est en progrès et se montre plus rapide.

Dans le domaine de la virtualisation, KVM profitera de la présence de la technologie déduplication de la mémoire Kernel Samepage Merging (KSM). Grâce à elle, les informations utilisées simultanément par plusieurs machines virtuelles ne seront plus dupliquées en mémoire. Cette caractéristique unique en son genre permettra aux serveurs Linux de faire fonctionner plus de machines virtuelles que leurs concurrents (à capacité mémoire identique).

Dernier point, les développeurs s’attèlent maintenant à la gestion de l’énergie des périphériques, un des rares points faibles de Linux. Ce travail n’est pas encore achevé, mais permettra à terme d’éteindre et d’allumer les périphériques à chaud afin de réduire la consommation de la machine. Une initiative très prometteuse.

Linux 2.6.32 comprend de multiples nouveautés qui sont résumées sur cette page du site Kernel Newbies. Ceux qui sont allergiques à la langue de Shakespeare pourront se pencher sur cet excellent article posté par nos confrères de LinuxFr.org.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur