Le noyau Linux 2.6.38 met le cap sur les performances

CloudOpen Source

La nouvelle version du noyau Linux, la 2.6.38, propose de multiples avancées qui permettront d’accroitre grandement les performances du système, ainsi que celles de ses applications.

Le système de fichier Btrfs pourra maintenant compresser les données avec l’algorithme LZO, en plus de la zlib. Les premiers tests montrent que les informations sont moins compressées (la zlib étant entre 30 % et 40 % meilleure dans ce secteur). Le temps de traitement est toutefois en baisse de 25 % à 50 % suivant les cas, la compression LZO permettant d’obtenir des performances parfois bien meilleures (et au pire similaires) à celles obtenues sans utilisation de la compression.

Dans le secteur du réseau, le noyau Linux 2.6.38 adopte le protocole de routage B.A.T.M.A.N (Better Approach To Mobile Adhoc Networking) issu du projet Open Mesh. Il permet de mettre en place un réseau décentralisé, dont chaque machine fait partie du maillage. Une technologie utile lorsque les infrastructures réseau existantes ne sont plus suffisantes ou détruites (catastrophe naturelle, conflits militaires, censure du réseau, etc.).

Enfin, les possesseurs de machines pourvues d’un processeur AMD Fusion seront heureuses d’apprendre que le noyau Linux 2.6.38 supporte les spécificités de ces composants, comme leur GPU intégré. Il va même plus loin, en intégrant d’ores et déjà les extensions de virtualisation qui seront présentes dans les futurs processeurs AMD Bulldozer.

Le noyau Linux 2.6.38 devrait être adopté prochainement par la plupart des distributions Linux. Les premières seront sans aucun doute les Ubuntu 11.04 (programmée pour le 28 avril 2011) et Fedora 15 (programmée pour le 17 mai 2011).


Avis d'experts de l'IT