Le noyau Linux 2.6.37 se concentre sur les systèmes de fichiers

CloudOpen Source

La mouture 2.6.37 du noyau Linux apporte plusieurs améliorations d’importance dans le secteur des systèmes de fichiers. Il propose également d’autres nouveautés, comme la compression des données d’hibernation.

Deux mois et demi après la diffusion du noyau Linux 2.6.36, Linus Torvalds annonce la sortie de son successeur, une version issue d’une phase de développement plutôt calme (selon lui). Linux 2.6.37 apporte malgré tout son lot de nouveautés.

L’essentiel des changements concerne les systèmes de fichiers. L’ext4 sera ainsi en mesure de mieux monter en charge, en particulier sur les systèmes multicœurs proposant de nombreux disques durs, où les performances peuvent être multipliées par quatre, avec une occupation processeur divisée par un facteur allant de trois à quatre. XFS se montrera lui aussi plus véloce lors de requêtes massives. Btrfs a pour sa part amélioré la mise en cache des données, qui sera plus rapide que précédemment. La création d’instantanés pourra dorénavant être réalisée de façon asynchrone. Enfin, les performances sont en hausse (et la charge processeur en baisse).

Le verrou géant est un problème classique sur les systèmes d’exploitation multitâches fonctionnant sur des configurations multicœurs. Dans certains cas, une tâche peut ainsi bloquer la totalité des cœurs ou processeurs de la machine. Aujourd’hui, il est possible de compiler le noyau Linux en éliminant totalement ce verrou. Les développeurs précisent toutefois que les parties critiques du kernel sont exemptes depuis longtemps de ce défaut, qui ne s’applique donc qu’à des sections sans incidence sur le bon fonctionnement du système.

La dernière nouveauté notable pour les utilisateurs concerne la gestion de la mise en veille. Le fichier comprenant les données nécessaires à la mise en hibernation du système sera dorénavant compacté avec l’algorithme LZO. Ce dernier permet une compression des données très rapide et une décompression presque instantanée, le tout avec une consommation mémoire minimale. Plus compact, le fichier d’hibernation pourra alors être stocké plus rapidement sur le disque dur de l’ordinateur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur