Linux 2.6.38 fait sauter le verrou géant

CloudOpen Source

La prochaine version de noyau Linux devrait proposer des performances en nette hausse, en groupant mieux les tâches et en éliminant les dernières traces du verrou géant.

Le verrou géant est un problème qui touche nombre de systèmes d’exploitation multitâches, lorsqu’ils sont utilisés sur des machines multicœurs. À cause de lui, une tâche peut bloquer tous les cœurs. La puissance de calcul de l’ordinateur n’est alors plus totalement exploitable.

Sous Linux, le verrou géant a été contourné en grande partie depuis de nombreuses versions. Le noyau 2.6.37 permet même de l’éliminer presque totalement. Il faut toutefois passer par la case recompilation pour profiter de cette fonctionnalité. Bonne nouvelle, le noyau 2.6.38, aujourd’hui disponible en Release Candidate 1, permet d’enlever le dernier bout de code encore susceptible de verrouiller sérieusement l’ordinateur.

Il s’agit du composant chargé de rechercher les chemins permettant d’accéder aux données des systèmes de fichiers. Les tâches qui l’emploient en masse peuvent ainsi voir leurs performances grimper de 30 % à 50 %. Elles sont nombreuses, presque tout étant représenté sous la forme d’un fichier avec les systèmes d’exploitation de type UNIX.

Cette version du noyau Linux intégrera aussi le correctif permettant de mieux répartir les ressources processeur (présenté en novembre dernier). Il améliorera la réactivité du système, en particulier lors de l’utilisation d’un environnement graphique.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur