Le nucléaire spatial de la NASA

Régulations

La NASA financera à hauteur de 400 millions de dollars le moteur de fusée à propulsion nucléaire de la mission Jupiter Icy Moons Orbiter

Perçue longtemps comme une vision des auteurs de science-fiction, la fission nucléaire va devenir réalité comme moteur de propulsion spatiale pour les fusées: la Nasa finance le programme que Northrop Grumman va fabriquer.

Le projet, très controversé, consiste à embarquer un réacteur nucléaire alimenté par de l’uranium afin de créer l’électricité nécessaire au système NEP (Nuclear Electric Propulsion) du projet Jimo (Jupiter Icy Moons Orbiter). NEP utilise l’électricité produite par le réacteur pour ioniser des atomes qui sont ensuite éjectés à grande vitesse au travers de grilles magnétiques afin d’assurer la propulsion du véhicule spatial. L’expérience a été tentée avec succès par la Nasa avec Deep Space 1, mais l’électricité était fournie par des panneaux solaires. Pour la Nasa, les ‘Space Fission Reactor Power Systems‘ représentent l’avenir de la propulsion des vaisseaux spatiaux, car ils “propulsent les vaisseaux directement vers les planètes par des voies qui ne sont pas possibles actuellement, et permettent des man?uvres orbitales performantes, tout en fournissant suffisamment de puissance électrique pour alimenter des ensembles d’instruments scientifiques avancés qui demandent beaucoup plus de puissance que les instruments utilisés actuellement“. La mission spatiale Jimo prévoit de visiter les orbites de trois lunes de Jupiter – Callisto, Europa et Ganymède. Objectif: étudier la composition de leur sol, et en particulier enquêter sur la présence éventuelle d’eau sous la glace, avec en perspective la présence d’une vie primitive? en 2012.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur