Le numéro deux d’Atos quitte le groupe

Régulations

Dominique Illien a décidé de poursuivre de nouvelles opportunités

Atos Origin vient de perdre un collaborateur de poids en la personne de Dominique Illien, numéro deux de la SSII. L’homme, qui a passé 14 ans au sein de la société de services informatiques entend « poursuivre de nouvelles opportunités », selon un communiqué.

Dominique Illien fait-il les frais de l’arrêt des discussions avec d’éventuels repreneurs ? Selon les observateurs, cités par les Echos, le numéro deux d’Atos paye en fait le prix de mauvais résultats dans la branche dont il avait la charge, à savoir l’infogérance de la France, de l’Allemagne et des pays du Sud.

Le quotidien souligne par ailleurs que l’arrivée de Philippe Germond en charge du plan de transformation du groupe a modifié les ‘règles de succession’. Dominique Illien aurait perdu sa position de dauphin depuis que Germond a été recruté, alors qu’il avait toujours été considéré comme le bras droit de Bernard Bourigeaud, patron d’Atos.

Après une année 2006 difficile, la SSII a donc annoncé le lancement d’un  » plan de transformation » : « Un programme de transformation a été lancé avec trois objectifs en trois ans afin d’accélérer la croissance organique, d’améliorer l’efficacité et d’opérer d’une manière globale« , a indiqué le communiqué de presse.

D’un coût total de 270 millions d’euros, dont 170 millions en 2007, ce plan prévoit plus particulièrement de doubler la marge opérationnelle d’ici à 2009.

« Nous avons pour ambition d’être capables de doubler d’ici à 2009 notre marge opérationnelle en retenant l’hypothèse d’une croissance prudente du chiffre d’affaires« , a déclaré Bernard Bourigeaud, président du directoire d’Atos Origin.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur