Le P2P raconté aux parents

Régulations

“Jeunes gens, musique et Internet -un guide pour les parents sur le P2P, le partage de dossiers et le téléchargement” tel est le libellé de ce guide publié par l’IFPI, la fédération internationale de l’industrie phonographique

C’est une énième campagne d’éducation pour briser le P2P. Le petit guide violet à l’usage des parents traite du piratage musical sur Internet. À la lecture de “l’ouvrage”, l’on comprend tout de suite les objectifs de l’IFPI: faire peur et renvoyer les parents à la case “mégastore” au plus vite. Le P2P est un véritable “fléau” selon les majors qui ne cessent de prêcher la bonne parole, et pire de mener de véritables campagnes de répression contre des utilisateurs souvent eux-mêmes gros consommateurs.(lire nos articles)

D’ici un à deux mois, les écoles, les supermarchés, les magasins de disques, les bibliothèques et sites Web relaieront le document qui a été rédigé par Childnet International, une organisation qui traite des questions liées à la sécurité des enfants sur Internet. Selon AP le guide sera diffusé dans au moins huit langues et distribué dans 19 pays, dont l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne, la Grande-Bretagne et les États-Unis. La France n’est pas évoquée. Un guide rédigé par souci d’éducation Stephen Carrick-Davies, CEO de Childnet s’explique : “Les parents ont besoin de mieux comprendre ce que font leurs enfants sur Internet. Et ce guide, simple, et clair, devrait leur permettre de discuter du sujet avec eux. Mais également de les orienter et de les aider pour apprécier la musique en ligne de façon sécurisée.” De son coté, John Kennedy, président de l’IFPI s’est exprimé concernant l’expansion de la musique en ligne :“A un moment où la musique sur Internet, tant légale qu’illégale, est disponible partout. Les parents doivent plus que jamais, être armés des connaissances sur les occasions et les pièges du P2P.” Trop simple pour être vrai Reste qu’il s’agit d’un dépliant d’une grande simplicité, qui ne fait que survoler le fonctionnement des différentes méthodes de téléchargement et n’évoque à aucun moment les alternatives à la suppression du P2P. Les auteurs ont d’autres arguments, plus directs : “Un parent sur 10 ne comprend pas le téléchargement, il a été prouvé que les fichiers comme les films Winnie l’ourson et Pokémon contenaient de la pornographie.” Au final, on se demande s’il n’a pas plutôt été rédigé pour les jeunes que pour les parents. Car point de vue contenu c’est très léger. 10 pages illustrées, dont la moitié pour évoquer les dangers du P2P sur les enfants qui deviennent des “voleurs”, faire trembler le lecteur quant aux risques pour son portefeuille en cas de problème avec la justice, et proposer pour y remédier l’achat de musique en ligne.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur