Le Parti Pirate obtient un score inespéré de 2% dans les Yvelines

Régulations

Petit mais bruyant, le Parti Pirate, pionnier en France, a obtenu un score inattendu dans la 10e circonscription des Yvelines.

2,06%, c’est le chiffre qu’a obtenu le Parti Pirate (à ne pas confondre avec le Parti Pirate Français, autre initiative politico-citoyenne) pour la place convoitée de Christine Boutin, dans la 10e circonscription des Yvelines. Arrivé dernier des huit candidats, la formation se félicite néanmoins de ce résultat: « C’est un coup de jeune pour la démocratie », déclare le trésorier, Valentin Villenave.

Les auteurs de ce score inattendu s’inscrivent dans mouvement politique anti- Hadopi. Le Parti Pirate est animé par un étudiant ingénieur de 23 ans, Maxime Rouquet, qui n’a donné aucune consigne de vote pour le deuxième tour après le scrutin de ce dimanche 20 septembre.

Le Parti Pirate s’est lancé à l’assaut des législatives avec moins de mille euros en poche, sans tracts, ni affiches (trop coûteux). Valentin Villenave explique la réussite de cette campagne par un changement de mentalité. « Les gens sont plus concernés qu’il y a trois ans, lors de la loi Dadvsi.[..] Nous n’avons pas eu besoin de faire campagne. Le gouvernement et les pro-Hadopi ont fait le travail », affirme-t-il.

Adoptée en CMP (commission mixte paritaire), la loi Hadopi sera validée le 22 septembre à l’Assemblée nationale. Un cap qui ne semble pas faire reculer la volonté des « pirates » du web, puisque le représentant du parti voit déjà un avenir se tracer. « Attendez qu’on déconnecte les premiers foyers. Vous verrez qu’alors nous aurons de l’audience », s’est exclamé Maxime Rouquet, lors de la dernière réunion du parti.

En attendant d’affronter de nouveaux rivages tel que celui-ci des régionales, dont il ne cache pas son intérêt, il devra parler « affaires » avec les participants du second tour, Jean-Frédéric Poisson (UMP) et Anny Poursinoff (Europe Ecologie).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur