Le Pass Navigo bientôt rechargeable sur Internet.

Cloud

La RATP teste actuellement un nouveau mode de rechargement par Internet de son titre de transport le Pass Navigo à l’aide d’un lecteur de carte à puce… payant.

Recharger les cartes Navigo à partir de chez soi, en évitant les files d’attente interminables au guichet, est surement le plus grand souhait des voyageurs franciliens qui empruntent quotidiennement trains, métro et bus pour se déplacer. Ce sera bientôt chose faite. La RATP a déjà appâté quelques 100.000 volontaires pour tester ce nouveau service, qui sera prochainement disponible pour tous les usagers.

Afin de réaliser l’opération, le voyageur doit insérer le Pass Navigo dans un lecteur de carte à puce, pour ensuite accéder à un site Internet sécurisé. Cela dit, la RATP ne désengorge pas ces guichets gratuitement… Pour pouvoir recharger tranquillement sa carte de son domicile, il faudra investir quinze euro dans le lecteur de carte.

La SNCF quand à elle, fournira gratuitement le lecteur, avec le renouvellement de l’abonnement. Elle contactera dès ce mercredi 16 septembre, 30.000 de ses clients pour tester le dispositif. La société essayait déjà ce service en Bretagne avec le pass Korrigo, depuis le 15 décembre 2008. Le but de cette opération pour la RATP comme pour la SNCF, est de faciliter l’accès aux transports en commun, en réduisant les facteurs négatifs tel que les files d’attentes. Mais malgré tout, le porte-parole de la SNCF, ne se fait pas d’illusion : « L’imprévoyance est malheureusement toujours la norme », explique-t-il dans un communiqué de la société.

En effet, beaucoup d’usagers attendent la dernière minute pour recharger leur titre hebdomadaire ou mensuel de transport, alors qu’il est possible de le faire dès le 20 du mois. Pour développer ce service de billettique numérique, la RATP a fait appel à Gemalto.«Le succès du déploiement à grande échelle de lecteurs de cartes à microprocesseur mené au Royaume-Uni a confirmé la capacité de Gemalto à offrir des services logistiques de qualité. Son expérience reconnue dans ce domaine a été un facteur déterminant dans notre décision», commente dans le communiqué, Philippe Martin, directeur général de la RATP. Baptisé « Mon e-guichet », la plateforme de rechargement en ligne offrira certainement un gain de temps considérable, si compté que les usagers de la RATP veuillent investir dans le lecteur de Gemalto, contrairement à ceux de la SNCF.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur