Le patron de Deutsche Telekom est acculé à la démission

Cloud

Ce n’est une surprise pour personne. Son départ était prédit et annoncé
depuis des mois. Il aura tenu quatre ans

Kai-Uwe Ricke, patron de Deutsche Telekom a annoncé sa démission avec effet immédiat. René Obermann (43 ans), responsable de la filiale mobile a été nommé ce lundi pour le remplacer.

En poste depuis quatre ans, Ricke était depuis plusieurs mois sur la sellette. En six mois, l’action Deutsche Telekom a perdu 14%. Ce mois-ci, le groupe a publié des résultats inférieurs aux attentes.

Surtout, le groupe a décidé de réviser à la baisse ses objectifs pour l’exercice 2006. Harcelé par la concurrence, Deutsche Telekom ne prévoit plus qu’un chiffre d’affaires compris entre 61,5 et 62,1 milliards cette année, soit 600 millions d’euros de moins que son objectif initial.

Enfin, l’opérateur n’a pas su contrôler l’hémorragie de ses abonnés fixes : 1,5 million clients de moins depuis le début de l’année malgré de lourds plans de restructuration.

Blackstone, actionnaire à hauteur de 4,5% dans l’opérateur historique allemand obtient donc ce qu’il voulait. “Les débuts de cet investissement ne nous ont pas vraiment enchantés”, avait ainsi déclaré le patron du fonds d’investissement en septembre dernier, faisant pression pour un départ du président.

Ricke est le deuxième patron d’un grand groupe allemand à démissionner soudainement après son homologue de Volkswagen, Bernd Pischetsrieder, mardi dernier.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur