Le ‘peer-to-peer’ contre la répression

Régulations

Jeftel.com, un service d’e-mail en ‘peer-to-peer’ permet d’échapper à l’oeil des ‘Big Brothers’

Chine, Vietnam, Russie, Arabie Saoudite… Autant de pays où Internet est surveillé. On ne compte plus les internautes dissidents en prison, les cyber-cafés fermés, les sites surveillés. De simples courriers électroniques peuvent être prétextes à des procès.

L’apparition d’un service d’e-mail en ‘peer-to-peer’, c’est à dire de poste à poste sans passer par un serveur central ni l’intervention d’une tierce personne, représente donc un vent d’espoir dans ces pays. Jeftel.com est ainsi devenu en moins d’une semaine un véritable succès partout où l’usage d’Internet est très surveillé. “Nous avons suscité un grand intérêt au Royaume Uni, aux Etats-Unis, en France, en Espagne et en Nouvelle-Zélande, mais ce sont surtout les Etats ‘Big Brothers’ qui nous ont surpris”, a expliqué Robert Barr, chargé du développement chez Jeftel.com. Plusieurs milliers d’internautes se seraient inscrits en quelques jours, affirment les responsables du site. L’entreprise affirme qu’aucune copie des e-mails n’est faite à aucun moment, et qu’un système de cryptage et d’authentification rend impossible la lecture du message par quelqu’un d’autre que le destinataire. Reste maintenant à connaître la réaction des autorités des pays ‘Big Brother’. Cette bouffée d’oxygène subsistera-t-elle longtemps?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur