Le Pentagone s'attaque à Google Maps

Régulations

Le logiciel de localisation donne trop d’informations sur des lieux stratégiques pour la défense des intérêts américains…

Le département américain de la Défense vient de bannir le géant de la recherche de ses bases militaires. Il ne souhaitait pas que le californien puisse filmer des images du site qui pourraient être réutilisées par des organisations terroristes.

Selon les militaires américains, ces photos très détaillées, par exemple celles du Fort de Sam Houston, au Texas, sont :“une menace potentielle pour la sécurité des États-Unis”.Notons que ces images ont été retirées du Web.

D’après une porte-parole de Google, c’est l’armée américaine qui a sollicité ce retrait des images. Le groupe américain s’est d’ailleurs excusé pour la publication de ces données. Il a parlé de “terrible erreur”tout en précisant, preuve à l’appui, que les militaires avaient autorisé ces prises de vue.

Dorénavant, les équipes du géant de Mountain View, ne pourront plus accéder aux bases militaires américaines afin d’y réaliser des prises d’images qui par la suite sont compilées sous la forme d’un diaporama en 3D.

L’AFP indique dans un communiqué que“des images offrant une vue à 360 degrés de la base texane ont été retirées de Google Maps.” Apparemment, l’on pouvait voir des zones sensibles sur ces images, comme des points de contrôles et des zones d’entraînement.

L’armée américaine est actuellement en train de vérifier les images disponibles sur Google Maps, et d’autres censures pourraient donc intervenir dans les prochaines semaines.

Reste désormais à savoir si, dans ce pays où la justice est sollicitée pour la moindre affaire, cette histoire ne va pas entraîner un afflux des plaintes déposées par des consommateurs mécontents de voir leurs domiciles sur Maps. Question de sécurité personnelle cette fois…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur