Le père de l'iPod quitte Apple

Cloud

Départ de taille chez la pomme

Apple perd une de ses stars. Celui qui est considéré comme le père de l’iPod, le vice-président Tony Fadell, quitte la firme. Sa femme, directrice des ressources humaines chez le constructeur, est également sur le départ.

Apple lui doit une fière chandelle. Avec l’iPod, Apple a renoué avec le succès et même la fortune. Depuis sa création en 2001, le célèbre baladeur Mp3 s’est écoulé à plus de 160 millions d’exemplaires dans le monde !

Tony Fadell ne quitter néanmoins pas définitivement Apple puisqu’il devrait devenir conseiller spécial pour Steve Jobs, le p-dg de la firme.

Ironie de l’histoire, Tony Fadell doit être remplacé par Mark Papermaster qui travaille pour IBM. Mais Big Blue ne l’entend pas de cette oreille. Vice-président de la division développement blade, le géant est inquiet que le VP emmène avec lui ses secrets de fabrication, et a décidé de poursuivre en justice son ancien collaborateur.

IBM met en avant un accord de non concurrence signé en 2006 qui le lie à son salarié. Le document stipule que Mark Papermaster ne peut pas travailler pour un concurrent avant un délai d’un an après son départ. Big Blue explique également que les secrets connus par le VP est un argument suffisant pour bloquer sa nomination.

Pour autant, Apple a bien officialisé cette embauche en tant que vice-président senior de la division “Devices Hardware Engineering”.“Mark est un leader expérimenté et sera un excellent atout pour notre équipe de dirigeants”, a déclaré Steve Jobs, P-DG d’Apple.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur