Le père de WebOS quitte HP

MobilitéRégulations

Jon Rubinstein, l’ex PDG de Palm, qui avait lancé la mouvance WebOS, quitte aujourd’hui HP. Une défection qui pourrait fort accélérer la mort de cet OS mobile.

Nouvel épisode dans la saga de WebOS, le système d’exploitation mobile d’HP, acquis par la firme lors du rachat de Palm en 2010. Jon Rubinstein quitte en effet HP. Entré chez Palm en 2009, Jon Rubinstein avait alors pris les rênes de la société, qu’il a souhaité remettre sur les rails avec des terminaux de nouvelle génération et WebOS.

Une offre qui n’a jamais réussi à s’imposer

Lorsque Palm est passé dans le giron de HP, personne ne s’attendait à ce que WebOS soit étouffé par la soudaine – et rapide – montée d’Android. La firme a depuis tout tenté, comme adapter cette offre à des produits embarqués et des périphériques d’impression. Un échec qui s’est – in fine – soldé par une grande braderie autour des terminaux WebOS.

WebOS abandonné de toutes parts ?

Récemment, HP a décidé de livrer le code source de WebOS. Un choix qui ressemble de plus en plus à un abandon pur et simple de cette technologie. En effet, avec le départ de promoteurs historiques de cette solution, comme Jon Rubinstein, les partisans de WebOS risquent de se faire rares au sein de HP.

Palm a décidément été le rachat de trop pour HP. Espérons que la firme aura la bonne idée d’abandonner la gouvernance de WebOS à une fondation indépendante, afin que la communauté puisse reprendre la main sur ce projet. En espérant qu’il n’est pas déjà trop tard.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur