Le piratage par usurpation d’identité augmente

Régulations

La FTC a reçu un demi million de déclarations pour des délits d’usurpation d’identité

Des voleurs qui financent leurs achats à l’aide de votre numéro de carte bancaire ou des faux sites Web qui vous vendent des produits ou services qui n’existent pas, les délits par usurpation d’identité étaient peu connus aux Etats-Unis jusqu’à ce que la

Federal Trade Commission mette en place en 2001 un service dédié sur lequel les américains peuvent signaler les délits dont ils ont été victimes. Depuis l’explosion non du phénomène mais de sa connaissance cette année là, le volume des délits n’a cessé d’augmenter : – 215.000 plaintes pour usurpation d’identité – utilisation d’un numéro volé de carte bancaire ou crime commis en ligne sous le nom d’une autre personne ? soit une progression de 33% ; – 250.000 plaintes liées à des fraudes internet, de faux sites et des emails spammés attirant les victimes. Les fausses enchères représentent la part la plus importante de ces fraudes. Aux Etats-Unis, le coût global déclaré des fraudes par usurpation d’identité a été évalué par la FTC à 437 millions de dollars, avec une moyenne de 1.868 dollars par plainte. Mais plus de la moitié des plaintes porte sur des montants inférieurs à 228 dollars, et quelques unes ont dépassé le million de dollar !. Quant au nombre exacte des victimes, il est probablement très nettement supérieur aux chiffres déclarés, 60% des personnes ayant averti la FTC n’ont pas déposé de plainte auprès de la police.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur