Le plus rapide des moteurs JavaScript sera-t-il SquirrelFish Extreme ?

Logiciels

SquirrelFish Extreme est le nouveau champion du monde JavaScript…pour le moment

Le WebKit est utilisé (entre autres) par les navigateurs web Apple Safari et Google Chrome. Pour son logiciel, Google a opté pour son propre moteur JavaScript avec compilateur just-in-time, du nom de V8. Il se veut nettement plus rapide que SquirrelFish (WebKit) ou TraceMonkey (Firefox 3.1).

Les développeurs du WebKit se devaient de réagir. C’est maintenant chose faite avec SquirrelFish Extreme (SFX). Face au benchmark SunSpider, les résultats sont sans appel : SquirrelFish Extreme surclasse SquirrelFish (x 2,17), ainsi que les moteurs du WebKit 3.1 (x 3,38) et 3.0 (x 11,78). Une belle performance, atteinte grâce à un compilateur just-in-time de nouvelle génération qui créé – à la volée – du code natif très optimisé.

Cameron Zwarich a publié un premier test comparatif de ce nouveau moteur sur son blogue. Bonne nouvelle, SquirrelFish Extreme est 36% plus rapide que V8 et 55% plus véloce que TraceMonkey. La guerre des performances fait rage : c’est tout bénéfice pour les utilisateurs, qui pourront profiter pleinement des applications web 2.0. Cet autre article de Charles Ying confirment ces résultats.

Dommage que cela ne donne pas d’idées à Microsoft dont le navigateur, majoritairement utilisé, fixe un niveau de performances bien trop bas face à ses concurrents. Il serait pourtant aisé à la compagnie d’adapter le compilateur JavaScript issu de .Net, lequel s’avère bien plus rapide.

Dans l’absolu, V8, dont les fonctions mathématiques ne sont pas encore pleinement optimisées, devrait pouvoir rattraper son retard. TraceMonkey (très performant pour les calculs) sera toutefois pénalisé par certaines limites de la plate-forme Mozilla, en particulier le moteur d’affichage plus lourd que celui proposé par le WebKit.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur