Le plus vieux journal du monde a rejoint le cyberespace

Régulations

Le ‘Post-och Inrikes Tidningar’, créé en 1645 par la Reine Kristina
de Suède, n’est plus disponible qu’en ligne

Après 362 ans d’existence, le journal ‘Post-och Inrikes Tidningar‘ (littéralement ‘courrier et nouvelles domestiques‘), institution dans son pays d’origine, n’est plus imprimé depuis 1er janvier dernier. Mais il ne disparaît pas autant, il a rejoint au contraire le cyberespace !

Ce vénérable journal, le plus ancien encore en activité sur la planète, a été créé en 1645 par la Reine Kristina de Suède dans le but d’informer ses sujets sur les affaires de l’Etat. Mais dès son premier numéro, diffusé par courrier dans les administrations et les communes du royaume, il se révéla être le support de multiples pamphlets.

Longtemps hébergé par l’Académie de Suède, celle-là même qui attribue le Prix Nobel de Littérature, le ‘Post-och Inrikes Tidningar‘ est devenu un journal d’annonces légales suédois, imprimant quotidiennement environ 1.500 annonces d’entreprises et d’administrations, et à ce titre a fini par être cédé voici quelques temps à l’agence gouvernementale du bureau suédois des enregistrements d’entreprises.

Tiré à environ 1.000 exemplaires, la vénérable institution, encore considérée par la World Association of Newspaper (WAN), l’Association Mondiale des Journaux dont le siège est à Paris, comme le premier et plus ancien journal encore en circulation, a fini par céder aux appels du tout numérique.

https://poit.bolagsverket.se/


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur