Le porno continue de truster la bande passante

Régulations

Aux Etats-Unis, les sites pornographiques génèrent encore trois fois plus de trafic que le plus populaire des sites et moteurs de recherche

Une étude de la société californienne Hitwise remet les pendules à l’heure et rappelle que le sexe et la pornographie restent la principale industrie du Web.

Certes, la multiplication des services en ligne et la stabilisation des offres pour adultes auraient pu laisser croire que le phénomène du porno en ligne perdrait en audience, pourtant il n’en est rien ! La plus grande déception est venue de la recherche en ligne, malgré l’audience toujours grandissante de Google. Même si la recherche d’information est l’activité en ligne la plus importante de l’internaute, en temps passé, et la seconde après l’email ! Aux Etats-Unis, en matière de trafic, la première place revient donc aux sites dits pour ‘Adultes‘, 18,8%, suivis par les ‘Moteurs de recherche et Annuaires‘, 13,8%. Quant aux loisirs ‘Entertainment‘, ils occupent la troisième place, 8%. Suivent ‘Business et Finances‘ avec 7,4% et ‘Shopping‘ pour 7%. Le cumul des moteurs de recherche, services d’email, communautés du net et chat, logiciels, et les activités qui s’y rapportent occupe environ le tiers du trafic internet. Concernant Google, que l’étude confirme comme étant le site Web le plus fréquenté par les internautes américains, il draine à lui seul 2,7% du trafic aux Etats-Unis, suivi de Yahoo Search avec 1,7% et MSN search avec 1,1%.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur