Le premier accident de la Google Car

Sécurité

La voiture sans chauffeur de Google a eu son premier accident. Sans gravité. Pas de quoi remettre en cause le projet de véhicule sans pilote.

Si Google n’est pas l’initiateur du concept d’automobile qui se conduit toute seule, il peut néanmoins revendiquer le titre d’acteur à avoir le premier accident avec une voiture sans chauffeur. Nos confrères de Gizmodo.fr rapportent, photo à l’appui, que la «Google Car» a eu son premier accident de la route.

Pour mémoire, Google travaille sur un prototype de voiture qui se conduit toute seule. Bardée de capteurs (caméras, radars, lasers télémétriques) qui permettent au véhicule de «voir» son environnement et réagir en conséquence, la voiture est guidé par le service Google Maps.

« Notre objectif est d’aider à prévenir les accidents de la route, donner plus de temps aux gens et réduire les émission de carbone en changeant radicalement l’usage de la voiture », expliquait Mountain View. C’est visiblement raté. Néanmoins, Google affirme, toujours selon Gizmodo.fr, que l’accrochage avec une autre Toyota Prius aux alentours du siège de l’entreprise à Mountain View a eu lieu alors que la voiture de Google n’était plus en mode automatique mais conduite par un humain (une humaine, ironiseront probablement certains). Histoire de sauver les apparences?

Le plus important est qu’il n’y a pas eu de blessés. Et les dégâts matériels semblent mineurs. Pas de quoi remettre en cause le projet de voiture automatique, donc, mais souhaitons néanmoins que ce soit le dernier carambolage pour la Google Car.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur