Le prix des baladeurs numériques vont être divisés par 2

Régulations

Chute du coût des pièces détachées et intégration des composants de
traitement des données vont faire chuter les prix des baladeurs MP3 et
multimédia

Le prix d’un baladeur numérique multimédia ‘made in Taiwan‘ se situe aujourd’hui entre 299 et 399 dollars, ce qui en Europe se traduit par 299 à 399 euros. Mais ça va changer?

L’industrie asiatique ? tous les baladeurs proviennent d’Asie ? fait le double constat de la chute du prix des écrans LCD, qui plus que les mémoires entrent pour une part importante dans le coût de ces appareils, ainsi que de la disponibilité prochaine de composants qui embarquent la compression MP4.

Les PMP (Portable Multimedia Portable) souffraient en matière de vidéo du coût élevé de ces produits pour une qualité d’affichage plutôt pauvre.

Avec les nouveaux écrans, d’une meilleure résolution et dans le même temps d’un prix plus réduit, mais aussi avec MP4 ‘on chip’ pour traiter nativement la décompression vidéo, la résolution de 20 à 24 images par seconde est désormais envisageable, ce qui va se traduire par une qualité de la vidéo proche du DVD.

Si l’on y ajoute une prévision de CCID Consulting pour une demande de 2 millions de lecteurs MP4 et de PMP dans l’année, les conditions industrielles sont réunies pour que le prix des baladeurs numériques chute de manière importante.

Chez les trois géants chinois ? Aigo, Changhong et Newman – qui fabriquent la majorité des PMP revendus par les américains, coréens, japonais et taïwanais sous leurs marques, cela devrait se traduire par des prix de l’ordre de 99 à 199 dollars, donc 99 à 199 euros, pour des configurations aux capacités équivalentes mais de meilleure qualité.

A moins qu’au passage l’industrie n’en profite pour augmenter sa marge et donc ses bénéfices?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur