Le prix des LED accélère sa chute

Régulations

C’est l’histoire d’une sourde guerre que se livrent Sud-coréens et Chinois sur la LED ‘small’ et ‘medium’, orchestrée par les Taïwanais qui gardent la main sur le ‘large’…

Traditionnellement, le prix des composants LED recule de 10 à 20% annuellement. L’année 2011 aura singulièrement été marquée par une nette accélération de la chute des prix, de 25 à 35%…

Les fabricants de composants LED, principalement Chinois et Sud-coréens, se livrent une guerre implacable tandis que cette technologie d’éclairage ne cesse de séduire. Le marché de la LED n’enregistrait jusqu’à présent et annuellement qu’un recul des prix de l’ordre de 10 à 20%, affichant pour l’industrie une relative stabilité.

La Corée du Sud face à la Chine

Mais voilà qu’au premier semestre 2011 les fabricants Sud-coréens ont lancé les hostilités, entrainant une chute des prix de 15 à 20%. Les fabricants chinois, qui se sont récemment lancés dans la production de LED, ont suivi. Au final, la chute du prix des composants LED à la production et sur l’année 2011 aura été de 25 à 35%.

Technologiquement, rien ne justifiait cette guerre des prix. C’est donc la marge brute des fabricants qui est impactée. Mais pas pour tout le monde… Le marché est en effet divisé en trois gammes : les LED ‘small’ et ‘medium’, de petite et moyenne taille, fabriquées en Corée du Sud et en Chine, ont accusé le principal du recul des prix. Le marché des LED ‘large’, les plus grandes tailles, est dominé par les fabricants taïwanais, qui se sont tenus à l’écart de la guerre menée par leurs concurrents, le prix des LED ‘large’ n’a donc pas reculé dans les mêmes proportions.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur