Le prochain Windows Embedded Standard basé sur Windows 7

Logiciels

L’équipe de développement de ce produit passe ainsi d’un noyau Windows XP Pro vers Windows 7… en sautant la case Windows Vista

Microsoft annonce que la prochaine version de Windows Embedded Standard (nom de code Québec) sera basée sur Windows 7. L’impasse est donc faite sur Windows Vista, cet OS embarqué passant directement d’une base Windows XP Pro vers Windows 7.

Olivier Bloch, responsable Windows Embedded chez Microsoft, est revenu avec nous sur cette annonce : “Windows Embedded Standard apportera des procédures de démarrage plus rapides, des images disques installables… et toutes les nouveautés de Windows 7, comme lemultitouchou lesgestures.

Ce saut vers l’architecture NT 6.0 permettra également d’accéder aux nouvelles technologies de .NET, comme le Windows Presentation Foundation (WPF). Le support de Silverlight 2 et de Visual Studio 2010 sera également assuré. Enfin, l’architecture sera simplifiée : “nous allons passer de 12.000-13.000 composants, à seulement 700-800 composants, ce qui simplifiera le travail des développeurs”, précise Olivier Bloch.

La compagnie lance également le concours de développement

SPARKs Will Fly , sur le thème de la maison du futur et doté d’un total de plus de 50.000 dollars de lots (dont 15.000 dollars pour le vainqueur). Les programmeurs amateurs pourront acquérir des cartes de développement fonctionnant sous Windows Embedded CE 6.0 R2 et livrées avec une version complète (et non limitée) de Visual Studio Professional 2005.

Ce concours est calqué sur le modèle de l’Imagine Cup, l’offre autour de Visual Studio Professional 2005, rappelant les versions Express de cet environnement de développement. Cinq constructeurs de cartes ont été retenus : Advantech , ICOP Technologies , Keith et Koep, Special Computing et VIA Technologies .

Les architectures sont très diverses, y compris au niveau des processeurs puisque nous retrouvons aussi bien de la technologie x86 (AMD LX800, DM&P Vortex86SX, VIA C7, VIA Eden, qu’ARM (Intel XScale PXA270). Microsoft a choisi des modèles disponibles à des tarifs abordables : entre 150 euros (TTC) et environ 400 euros (HT).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur