Le projet GNU fête ses 25 ans

Logiciels

‘Happy Birthday, to you’ (sur un air de fanfare, SVP)

Fondé en 1984, le projet GNU vient de souffler sa vingt-cinquième bougie. Cet acronyme (récursif !) signifie « GNU’s not Unix », une pointe d’humour pour rappeler qu’il avait été lancé initialement pour fournir des versions open source des outils présents dans le monde Unix.

Nous devons cette initiative au ‘bouillant’ Richard Stallman, connu pour avoir développé l’éditeur de texte GNU Emacs et une grande partie du compilateur GCC (GNU C Compiler). Réputé pour ses nombreux « coups de gueule », ce personnage sympathique a réussi à fédérer une large communauté.

Le projet GNU est sponsorisé essentiellement par la Free Software Foundation(FSF), elle même présidée… par Richard Stallman. Toute l’histoire du projet GNU et de la FSF est intimement liée à la licence GNU GPL (GNU General Public License), qui est aujourd’hui adoptée par un nombre considérable de logiciels.

Divers projets sont développés directement par les équipes du projet GNU. C’est le cas de la plupart des outils en ligne de commande qui sont utilisés par les systèmes d’exploitation de type Unix (libres ou non). Les distributions Linux s’architecturent ainsi en général autour du noyau Linux et des outils GNU (sans compter X.Org et les applications graphiques proposées par d’autres équipes de développement). C’est pourquoi nous parlons couramment de systèmes d’exploitation « GNU Linux ».

Les membres du projet GNU disposent de leur propre noyau open source, du nom de GNU Hurd. Techniquement très avancé, il souffre toutefois d’un rythme de développement trop lent, face à Linux et aux systèmes d’exploitation BSD.

N’hésitez pas à visiter le site du projet GNU ou de la FSF. Vous y trouverez une boutique , avec des goodies indispensables pour fêter dignement cet évènement (et participer au financement de la FSF).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur