Le recul attendu des ventes des équipementiers semi-conducteurs

Régulations

Les membres de la Semi, l’association internationale des équipements et matériels pour semi-conducteurs, révisent leurs objectifs, anticipent un chute des ventes en 2005 et une reprise modérée en 2006

Sur un marché cyclique, qui prend en compte l’amortissement des lourds investissements des fondeurs, la Semi

Semiconductor Equipment and Materials International – association professionnelle des équipementiers des semi-conducteurs, fait le constat d’une année 2004 exceptionnelle. Après plusieurs années de réductions drastiques des coûts, les industriels fabriquants de semi-conducteurs ont repris le chemin de l’investissement. 35,31 milliards de dollars en 2004, soit une progression exceptionnelle de 59,13%, inférieure pourtant aux 63,96% évalués en juillet dernier. Ce rythme devrait se ralentir en 2005, avec un recul attendu des ventes de 5 à 15%, pour 33,49 milliards de dollars. “Après une année 2004 de croissance soutenue, les membres de la Semi s’attendent à une pause en 2005, les fabricants de semi-conducteurs digérant les nouvelles capacités de production“, a indiqué Stanley Myers, directeur général de l’association. Le recul le plus important devrait être enregistré au Japon, tandis que la Chine et l’Amérique du Nord devraient continuer à enregistrer une croissance. Pour 2006, la Semi prévoit une hausse de 3,07% des ventes d’équipements, pour 34,52 milliards de dollars. Le marché des équipementiers est un indice particulièrement révélateur du marché des semi-conducteurs. Ainsi, le bond en avant des investissements enregistré en 2004, qui se poursuivra sur sa lancée en 2005 et 2006, atteste du retour des industriels et de la santé du marché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur