Le réseau ultra haut débit promis par Google attendra

FibreRéseaux

Google reporte à 2011 la désignation des premiers bêta testeurs de son réseau de communication à 1 gigabit aux Etats-Unis.

Cela aurait pu être un joli cadeau de Noël pour les heureux élus. Les premiers bénéficiaires du très haut débit par Google patienteront encore un peu. L’entreprise de Mountain View vient de reporter à 2011 le choix des premiers bêta testeurs de son réseau de communication optique à 1 gigabit, le projet « Google Fiber to Communities ». Un choix annoncé, comme souvent, par un billet depuis le blog officiel de l’organisation la semaine dernière.

Rappel des faits : en février 2010, Google annonçait son intention d’entrer sur le marché des offres d’accès Internet très haut débit avec la mise en oeuvre d’un réseau à 1 gigabits/s (1 Gbit/s), quasiment 100 fois la capacité d’une bonne ligne ADSL et 10 fois celle des offres optiques à 100 Mbit/s qui peinent à s’installer en France. Une stratégie ambitieuse sur le long terme qui passera par une expérimentation du réseau auprès de 50.000 à 500.000 volontaires.

Google avait donc ouvert les inscriptions à l’expérimentation pour les fermer presque aussitôt. En mars, l’entreprise de Mountain View mettait un terme à sa prospection après avoir retenu quelques 1100 communautés et 194.000 dossiers individuels, selon Eweek.com.

Un succès qui dépasse les attentes du numéro 1 des moteurs de recherche. « Alors que nous mettons les gaz sur ce projet, nous ne sommes pas tout à fait prêt à faire cette annonce, annonce Milo Medin, vice président chez Google et responsable de l’unité Access Services. Nous voulons nous assurer de bien faire les choses. […] Nous avons simplement besoin de plus de temps qu’anticipé pour décider. »

Seule certitude à ce jour, le campus universitaire de Stanford bénéficiera du réseau à 1 gigabit, selon un accord passé en octobre dernier entre les deux acteurs. Le réseau optique à ultra haut débit couvrira les 850 bâtiments de l’université californienne. La première phase de travaux doit démarrer début 2011.

Il n’est cependant pas certain que Google devienne opérateur de réseau de communication. Mais Mountain View pourrait néanmoins réussir à mettre en place une infrastructure à très haut débit privée pour y commercialiser ses propres services, notamment la Google TV qui peine à convaincre les fournisseurs de contenus aux Etats-Unis.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur