Le rugby dope la vente d’écrans plats

Régulations

Une fois de plus, grands évènements sportifs et vente d’écrans plats font bon ménage. Pour le plus grand bonheur des fabricants  

Le rugby entre dans le cercle très fermé des événements sportifs capables de doper les ventes d’un produit. Il semblerait que la Coupe du monde de rugby, à l’instar de la coupe du monde de football, ait réussi l’exploit de pousser les ménages à s’équiper en écrans plats.

Selon l’institut de sondage Gfk, entre août et septembre, 720.000 écrans plats auraient trouvé preneurs. Soit une croissance de 84% par rapport à la même période, lors de l’année précédente. Et il semblerait que les fabricants puissent encore se frotter les mains. L’institut estime que la vente de ces équipements pourrait rapporter 60 millions d’euros de chiffre d’affaires cette année.

Une somme qui devrait en principe garnir la bourse du géant coréen Samsung. Pour mémoire, ce dernier, avec 12,4% des ventes, siège en tête des ventes mondiales grâce à ses écrans à cristaux liquides.

Les Français ont porté leur choix sur des produits bien spécifiques. Les téléviseurs de grandes tailles ont représenté un tiers des ventes d’appareils. Les écrans 16/9ème, à leur tour, ont attiré un grand nombre de consommateurs. Durant la période analysée, huit écrans vendus sur dix sont des écrans appartenant à ce format.

Toutefois, l’embellie pourrait être de courte durée. La défaite des Bleus en demi-finale pourrait freiner un temps des achats motivés par les performances de l’équipe nationale. Plus prosaïquement, les ventes d’électronique grand public, donc d’écrans plasma et LCD, devraient s’essouffler dans les années à venir, dixit Gfk. A moins que les Jeux Olympiques de Pékin de 2008 redonnent un coup de fouet au secteur.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur