Le Salon Cartes s’échappe de la carte

Cloud

« Nous sommes passés d’un salon d’industriels à un salon de fournisseurs d’applicatifs ». Du 4 au 6 novembre, se tiendront les salons internationaux Cartes et identification, au parc des expositions de Villepinte. Entretien avec Sophie Lubet, commissaire général

Quelles sont les grandes tendances des salons Cartes et identification, cette année ?

Cette année, le salon fera la part belle à ce qui se déroule en dehors des cartes, avec notamment les « smart devices », les objets intelligents. Après le Japon l’an dernier, nous avons donc mis les Etats-Unis à l’honneur. De nouveaux objets comme les montres, des bracelets ou des porte-clés, permettent des applications dans des domaines très divers, comme par exemple le transport, ou le contrôle d’accès dans les entreprises. Ce qui n’empêche pas de montrer des innovations dans les cartes mêmes, avec notamment les mini-cartes.

L’axe sécurité et identification est également très important. Dans le secteur gouvernemental par exemple, il y a eu des progrès technologiques dans ce domaine, avec le stockage d’informations sécurisé dans des supports très fins. Autre tendance : le salon interroge la démarche éco-responsable des industriels. Et les cartes d’accès multi-applicatives que nous fournirons aux visiteurs sont en PVC et seront récupérées et recyclées.

Une innovation technologique particulièrement marquante se dégage-t-elle? En fait, c’est la convergence des technologies comme les puces, le RFID, le NFC, qui constitue l’élément marquant de l’année, plus que l’émergence d’une technologie en particulier. En effet, cette convergence autorise le développement de nouvelles applications, comme le E-ticketing ou le M to M. On peut donner comme autre exemple, ces clés USB qui incluent des fonctions prépayées pour l’achat de titres de transports. Ces applications pourraient se déployer à horizon 2011. Le paiement par mobile est un autre exemple, mais sa diffusion pourrait prendre plus de temps. En effet, si la faisabilité technique du système a déjà été démontrée, banques, opérateurs téléphoniques et producteurs de puces doivent s’accorder sur une nouvelle chaîne de valeur.

La crise financière et économique impacte-t-elle le secteur ?

Nous avons eu quelques inquiétudes en préparant le salon… mais dans les faits, nous avons assez peu senti les effets de la crise, et le nombre d’exposants n’a pas diminué. Nous occupons même un peu plus d’espace. Pour l’instant, le climat d’affaire dans le secteur est stable. Dans le système monétique et bancaire, en particulier, les acteurs se sentent peu concernés, car leurs solutions touchent au cœur de métier des banques. Et, de manière générale, de salon d’industriels, nous sommes devenus un salon de fournisseurs d’applicatifs.

Les salons Cartes et identification en chiffres Nombre de visiteurs attendus : 20.000Nombre de visiteurs en 2007 : 20.109Nombre total d’exposants cette année : 520Nombre total d’exposants en 2007 : 520Nombre d’exposants au salon Identification cette année : 90Nombre d’exposants au salon Identification en 2007 : 90Nombre de nationalités représentées parmi les exposants cette année : 55

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur