Pour gérer vos consentements :

Le Samsung Galaxy S3 met à cran les opérateurs

Exclusivités, subventions, rabais tarifaires à foison… Les opérateurs verraient-ils dans le Galaxy S3 l’iPhone killer tant attendu ? Alors que le nouveau smartphone de Samsung est attendu dès la fin mai chez certains acteurs français, opérateurs et revendeurs spécialisés montent au créneau du nouveau smartphone pour s’attribuer un maximum de clients en regard du succès attendu. ITespresso.fr a fait le point sur les stratégies des uns et des autres.

180 euros chez SFR

Premier à s’être signalé sur ce front, SFR s’est résolu à jouer les avant-gardistes. La déferlante dans les boutiques et autres espaces de vente physique est programmée pour le 29 mai prochain, avec en point d’orgue une exclusivité de 3 mois pour le modèle à 32 Go de mémoire interne, dans ses deux coloris. Bleu ou blanc, le S3 (16 ou 32 Go) s’affichera à partir de 179,90 euros TTC, sur le principe d’une tarification évolutive en fonction du forfait souscrit. Mais seule la formule Carré Absolu à 69 euros par mois sur deux ans donne accès à ce tarif de base. Soit un prix de revient de 1835 euros.

À titre comparatif, acheter le mobile nu à 699 euros TTC avec une offre de remboursement de 50 à 100 euros et se tourner vers une offre Red à 19,90 euros mensuels limite les dépenses à 1100 euros sur la même durée. Le subventionnement ainsi proposé n’est rien d’autre qu’un crédit déguisé à près de 13 %. Les précommandes sur le site Internet de l’opérateur ont débuté depuis près d’une semaine. Aux abonnés absents, le modèle à 64 Go, découvert à Londres, devrait bel et bien investir à terme le catalogue, avec du retard.

170 euros chez Bouygues Telecom

Prompt à prendre le train en marche, c’est un Bouygues Telecom à réaction qui adresse un pied de nez à SFR. Toujours le 29 mai, le Galaxy S3, en bleu ou blanc, s’affichera à 169,90 euros TTC avec un forfait Eden Smartphone, soit l’illimité et 1 Go de data par mois pour 49 euros sur deux ans ou 59 euros sur un an.

La facture s’élève par conséquent à quelque 1400 euros sur la période référence. Les néo-abonnés B&You (19,90 euros par mois) pourront prétendre économiser près de 300 euros en faisant l’acquisition – à prix coûtant, néanmoins – d’un mobile nu à 609,90 euros TTC.

Pour s’aligner sur l’exclusivité dont jouit SFR, Bouygues Telecom use d’un subterfuge qui implique la fourniture d’une carte microSD de 16 Go pour doubler la capacité mémoire du seul modèle proposé à la vente.

Suspens chez Virgin Mobile et Orange

Aux antipodes, Virgin Mobile s’est targué d’une disponibilité en avant-première le 25 mai, mais n’a pas daigné apporter des précisions depuis lors. Les ristournes se sont en revanche multipliées sur le Galaxy S2. Orange adopte une stratégie similaire et réserve même sur sa boutique en ligne une page au S3, non sans en vanter les mérites et les « technologies impressionnantes ». Reste que le flou règne quant à sa date de disponibilité.

Crédit photo © Samsung

Recent Posts

Pistage : les navigateurs ne s’attaquent pas qu’aux cookies

Dans la lignée de Brave, Firefox met en place un mécanisme de filtrage de certains…

14 heures ago

Open Source : la Fondation Linux veut normaliser l’accès aux DPU

L’effort porte sur la standardisation de la pile logicielle prenant en charge les processeurs de…

16 heures ago

vSphere+ : qu’y a-t-il dans la vitrine multicloud de VMware ?

VMware a structuré une offre commerciale favorisant l'accès à des capacités cloud à travers vCenter.…

17 heures ago

Le PEPR cybersécurité prend forme : les choses à savoir

Le PEPR rattaché à la stratégie nationale de cybersécurité a connu une forme d'officialisation la…

21 heures ago

ESN : Numeum s’étoffe et précise ses priorités

Numeum, qui réprésente les ESN et éditeurs de logiciels en France, a précisé sa feuille…

2 jours ago

HPE Discover 2022 : Red Hat rejoint l’écosystème GreenLake

OpenShift, RHEL, Ansible... Red Hat va proposer une version sur site avec paiement à l'usage…

2 jours ago