Le Samsung Galaxy S4 fait le plein d’applications

OS mobilesPoste de travail

Avec le Galaxy S4, Samsung fait la part belle à une nouvelle offre technologique et applicative.

Grand absent du Mobile World Congress 2013 de Barcelone (MWC), le Galaxy S4 (GS4) a fait son apparition officielle sur la scène new-yorkaise la nuit dernière à l’occasion d’une présentation de Samsung à la presse internationale.

Un temps pressenti comme un retour au format du Galaxy S2 en plus grand, le design du GS4 s’inspire plutôt de ceux du S3, avec des coins toujours bien arrondis, et du Galaxy Note 2. Notamment par sa taille d’écran de 5 pouces et sa très haute définition. Le S4 cède au FullHD (1920 x 1080) avec une définition poussée de 441 points par pouces. Malgré une carure imposante (136,6 x 69,8 mm), le nouveau smartphone reste fin (7,9 mm) et relativement léger (130 g).

Deux types de processeurs

Derrière cet écran SuperAmoled en Gorilla Glass 3 (censé offrir une plus grande résistance) dont le tactile pourra être exploitable avec des gants (comme avec le Nokia Lumia 920), se cache un processeur Octa-core maison (l’Exynos 5 Octa) à 1,6 GHz ou un quadri-cœur (un Qualcomm Snapdragon ?) à 1,9 GHz. La distinction se fera selon les marchés visés mais Samsung ne précise pas encore lesquels. La mémoire vive s’élève à 2 Go. Le modèle sera livré en 16, 32 et 64 Go de mémoire de stockage laquelle pourra être prolongée de 64 Go également via le lecteur de carte microSD.

Côté réseaux, le S4 supporte la 4G LTE de catégorie 3 (100/50 Mbit/s) en plus de la 3G et 2G habituelles. Si Samsung ne précise pas explicitement les fréquences supportées pour la 4G (différentes selon les régions), le constructeur indique que le S4 supportera jusqu’à 6 jeux de fréquences. Il n’y a pas de raison que les 2600 et 800 MHz de la France ne soient pas pris en compte. A défaut, les utilisateurs pourront toujours se tourner vers la 4G des 1800 MHz que Bouygues Telecom pourra exploiter à l’automne prochain.

Double caméra

Notons que le S4 est déjà prêt pour le Wifi 802.11ac, la future norme qui permet d’exploiter les fréquences 5 GHz et 2,4 GHz pour accélérer les débits, en plus des traditionnels technologies a/b/g et n. GPS, Bluetooth 4.0, NFC complètent la panoplie des interfaces de communication embarquées.

La caméra principale bénéficie d’un capteur de 13 millions de pixels et sa petite sœur frontale en offre 2. Deux capteurs d’images qui pourront être exploités simultanément à travers une panoplie d’applications embarquées de type « Dual Camera ». Les fonctions photos seront encadrées par pas moins de 12 modes de prises de vue dont le Drama Shot qui s’apparente à une courte prise de vue vidéo (comme le HTC One). De quoi ouvrir la voie vers des photos animées à la manière de l’univers d’Harry Potter.

Nouvelles interfaces de contrôle

Le S4 s’enrichit néanmoins d’un port infrarouge qui pourra détecter les gestes de l’utilisateur, notamment ses yeux, pour contrôler le défilement des pages sur l’écran mais aussi la diffusion d’une vidéo. L’infrarouge permet aussi transformer le terminal en télécommande de télévision (comme le HTC One) avec l’application WatchON. L’interaction avec cette dernière se prolonge avec le support du MHL via le port micro USB et qui permettra le déport de l’affichage vers un périphérique externe.

Notons également l’apparition de nouveaux capteurs de température et humidité en plus des traditionnels boussole, gyroscope, accéléromètre, proximité… Des capteurs qui pourront notamment être exploités à travers de nouvelles applications (S Health) qui, combinés à des accessoires (bracelets, pèse-personne…), permettront à l’utilisateur de mesurer sa santé. Tout un programme en perspective.

Sécurisé pour l’entreprise

D’une manière générale, Samsung met l’accent sur son offre applicative toujours plus riche. Citons S Voice Drive, qui paramètre automatiquement le terminal en système « text to speech » dès qu’on le branche sur un dispositif Bluetooth dans une voiture afin de pouvoir consulter ses messages sans quitter les yeux de la route; ou encore Optical Reader, un système embarqué de reconnaissance de caractères, de carte de visite ou de QRcode. L’ensemble est développé pour la plate-forme Android Jelly Bean 4.2.2 comme il se doit pour un terminal de cette gamme.

Notons enfin que le S4 embarque les composants qui pourront mettre en œuvre la technologie Knox qui permet de séparer les univers professionnels des usages privés du terminal, à la manière de Balance de BlackBerry, et répondre ainsi aux besoins de sécurisation des terminaux des entreprises dans le cadre de la gestion des flottes mobiles (MDM) face au phénomène du BYOD (Bring Your Own Device).

La concurrence s’organise

Si tous les atouts sont réunis pour assurer le succès du Galaxy S4, Samsung devra néanmoins affronter une concurrence visiblement mieux structurée que l’année dernière lors du lancement du S3. HTC avec son One, LG avec ses Optimus G et G Pro et le Nexus 4, Sony et le ravissant Xperia Z, sans compter la surprise « X Phone » qui pourrait venir du côté de Motorola/Google ou encore la concurrence tarifaire induite par les Chinois Huawei et ZTE. Sans oublier qu’Apple n’a pas dit son dernier mot. Les ventes du Galaxy S4 dépasseront-elles les dizaines de million de celles du S3 ? Réponse à partir du mois d’avril, début de la commercialisation, à des tarifs non précisés, du nouveau smartphone de Samsung sur plusieurs marchés.

crédit photo © Samsung


En images : Le Samsung Galaxy S4 en images

Le Samsung Galaxy S4 en images

Image 1 of 13

Samsung Galaxy S4
Ecran 5 pouces SuperAmoled Gorilla Glass 3 FullHD (1080p) en 441 ppp de définition. Du très haut de gamme


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur