Le Samsung Galaxy S6 garde finalement la puce Snapdragon de Qualcomm

ComposantsMobilitéSmartphones

Qualcomm travaillerait à corriger le problème de surchauffe du Snapdragon 810 pour conserver son client Samsung.

Abandonnera, abandonnera pas ? La semaine dernière, une information avancée par Bloomberg laissait entendre que Samsung aurait l’intention de délaisser le processeur Snapdragon 810 de Qualcomm dans son prochain smartphone le Galaxy S6. Un problème d’émission de chaleur du composant serait à l’origine de la décision de Samsung.

Mais, selon New York Times, Qualcomm travaillerait à une prochaine version de sa puce pour résoudre ce problème afin de pousser le fabricant coréen à revenir sur sa décision supposée. Le Snapdragon 810 est un SoC (system on a chip) qui intègre à la fois l’unité de calcul informatique et le modem radio cellulaire. Premier vendeur mondial de puces pour téléphones mobiles, Qualcomm s’inscrit comme le principal fournisseur de processeur de Samsung. A l’occasion du CES 2015, LG, qui utilise le Snapdragon 810 dans son G Flex 2, dit avoir résolu le problème de réchauffement en adaptant par le design le système de refroidissement du smartphone.

Exynos, le remplaçant du S810

Il restera néanmoins à vérifier que le Snapdragon 810 corrigé pourra être livré à temps en mars prochain, date de production du Galaxy S6. Sinon, Samsung se tournera probablement vers son propre processeur, Exynos, qui équipe déjà les Galaxy S en parallèle des Snapdragon. Le retrait de Samsung sur les ventes du S810 pourrait impacter la valeur boursière de Qualcomm à hauteur de 2% à 8%, selon un analyste du cabinet Sanford C. Bernstein, cité par le WSJ.


Lire également
Snapdragon 808 et 810 64 bits : Qualcomm place la barre très haut
Qualcomm va investir le marché des serveurs ARM
Samsung investit sur son avenir dans l’Internet des objets


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur