Le SATA prend l’Express avec la révision 3.2

Composants
sata

Le consortium SATA-IO vient de ratifier la norme 3.2 du SATA qui inclut notamment le support du SATA Express.

Le standard SATA (Serial Advanced Technology Attachment) passe à la vitesse supérieure avec la révision 3.2 qui vient d’être ratifiée par le consortium SATA-IO (Serial ATA International Organization), l’organisation qui chapeaute le standard SATA.

Le SATA prend l’Express

La norme SATA associée au stockage interne dans les PC, comme les SSD, les disques durs et les lecteurs optiques, adopte à cette occasion le SATA Express (initialement annoncée en janvier 2013), une nouvelle spécification qui permet la coexistence du SATA et du PCIe.

Il s’agit de la nouveauté majeure : accroître la bande passante du bus interne des PC ouvre la voie à l’intégration de dispositifs de stockage plus véloces et donc des PC plus performants.

Alors que le débit du SATA III plafonne à 6 Gb/s, le PCIe gen 3 sur deux ports (PCIe x2) peut atteindre 2 Go/s, soit 16 Gb/s. Pour fonctionner à ces vitesses, contrôleur hôte et dispositif de stockage devront supporter cette nouvelle version du SATA.

La révision 3.2 étend le pré carré du SATA

«La technologie SATA continue à évoluer pour tenir compte des exigences en constante évolution de l’industrie de stockage, a déclaré Mladen Luksic, président du consortium SATA-IO. Les mises à jour figurant dans le cahier des charges de la révision 3.2 telles que le support du SATA Express et les améliorations pour les SSHD émergents, sont entraînées par les tendances actuelles du marché. Ces nouvelles fonctionnalités démontrent l’engagement continu de SATA-IO pour fournir des solutions de stockage à faible coût et à haute performance

Avec la révision 3.2, le standard SATA se met en effet au goût du jour avec l’adoption de nouvelles fonctionnalités.

Précisément, la nouvelle spécification prend en charge les éléments suivants :

  • support du MicroSSD, une norme de SSD mono-puce pour le stockage embarqué
  • support de l’Universal Storage Module (module de stockage universel), un module de stockage amovible pour les ordinateurs portables et les ultrabooks
  • compatibilité avec le facteur de forme M.2 lié pour les appareils électroniques grand public
  • DevSleep, un nouvel état de faible puissance dans lequel le lecteur est presque complètement éteint
  • Transitional Energy Reporting : apporte des informations détaillées au contrôleur hôte concernant le dispositif de stockage SATA afin de faciliter la gestion de l’énergie
  • Hybrid Information : fournit un mécanisme dans lequel l’hôte peut communiquer sur les informations de mise en cache des données au lecteur, afin d’améliorer les performances des SSHD (solid state hybrid drive)
  • Rebuild Assist : permet d’accélérer le processus de reconstruction des données dans les configurations RAID

Les spécifications de la révision 3.2 du SATA sont dès à présent accessibles (gratuitement aux membres du consortium SATA-IO et moyennant des frais de 40 dollars pour les non membres).


Voir aussi

Quiz Silicon.fr – Connaissez-vous les inventeurs hi-tech européens ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur