Le SDSL débarque chez France Télécom

Régulations

La version symétrique du DSL arrive. Mais, dommage: elle sera réservée aux entreprises.

A pour Asymétrique et S pour symétrique… Si l’ADSL est bien connu de tous, le SDSL (

Symetric Digital Subscriber Line) fait encore figure d’inconnu. La version symétrique permet que les débits entrants et sortants (ou “descendants et montants” soient identiques (de 500 kbits/s à 2Mbits/s). Et grâce à l’adjonction de nouvelles paires de cuivre, le débit pourra être poussé à 4 voire 8Mbits/s. L’opérateur historique lance aujourd’hui ses premières formules d’abonnements SDSL. Mais pas de fausses joies: elles sont pour l’instant réservées aux entreprises. Notamment celles qui échangent de très gros volumes de données. C’est à dire comme alternative aux coûteuses liaisons louées permanentes (ou “LS”, liaisons spécialisées) Double distribution Le SDSL sera commercialisé à la fois dans le cadre d’une offre “grossiste” destinée aux opérateurs et aux FAI et directement aux entreprises, en complément des autres offres professionnelles, lesquelles sont commercialisées par deux filiales, Oléane et Equant. Pour la couverture géographique, l’opérateur affirme que le SDSL sera disponible sur toute la zone déjà couverte par l’ADSL.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur