Le site Mininova supprime ses liens 'torrent' illégaux

Sécurité

Poursuivi par la justice des Pays-Bas, le site doit se reconvertir vers l’offre légale. Quelques mois après The Pirate Bay, les sites de torrents sont clairement dans le collimateur des ayants-droits.

Le site Mininova vient d’annoncer qu’il supprime les liens Torrent permettant de télécharger des fichiers aux contenus protégés par les droits d’auteur. L’un des plus gros pourvoyeurs de liens torrents était poursuivi par la justice hollandaise. Les fondateurs du site risquaient pas moins de 5 millions d’euros d’amende sils faisaient le choix de continuer à proposer des liens vers les contenus illégaux.

Saisie par l’association de défense des droits d’auteur BREIN, Mininova.org était accusé de permettre le téléchargement de millions de contenus culturels tels que des films, musique ou logiciels protégés. Il faut dire que Mininova a, en quelque sorte, été sommé de s’exécuter. Puisqu’il avait été sommé d’identifier et de supprimer tous les liens vers les contenus protégés dans un délai de 3 mois.

Juridiquement, si la justice a admis que le site n’était pas directement coupable de violation de droits d’auteur, elle a exigé qu’un filtrage total des contenus soit opéré par les administrateurs du site. L’argument de Mininova a alors été d’expliquer qu’il n’est « ni techniquement ni opérationnellement possible d’implanterun filtrage fiable à 100% ». Résultat, le site a préféré fermer son service pour se concentrer sur son offre légale de partage de contenus baptisée Content Distribution.

Si Mininova.org réfléchit à faire appel de la décision du tribunal, son objectif va être de rentabiliser le site grâce à la publicité et à un trafic de 50 millions de visiteurs uniques par an. Une belle vitrine en somme mais qui a de forte chance de s’écrouler avec la disparition du service d’échange qui en a fait son succès.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur