Le site Web de la Cour de Cassation fait peau neuve, en ‘open source’

Régulations

La Cour de Cassation a choisi l’Open Source pour la refonte de son site Web

Pour la Cour de Cassation, la rentrée sur le web se fait aux couleurs de Linux et de l”Open Source’ .

Le nouveau site www.courdecassation.fr, accessible depuis le 6 septembre, a été développé en langage ‘php’.

Il comporte un moteur de recherche, Lucène, et s’appuie sur la solution de gestion de contenu SPIP Agora et différentes bases de données MySql. Plus de 8000 pages HTML d’archives ont été réintégrées à la nouvelle structure, explique le prestataire.

Sur résultat d’un appel d’offres, la totalité du chantier a été confié à Jouve, qui se dit un “spécialiste du traitement de l’information depuis… 1903“, et qui a , en 2002, refondu le site du Conseil d’Etat.

Mises à jour au jour le jour

Il est vrai que la refonte du site de la Cour de cass’ devenait nécessaire. Durant les trois années écoulées, les visites sur le portail de la vénérable institution se sont multipliées par 10.

Mais, surtout, l’administrateur du site était submergé par la multiplication et l’ampleur des mises à jour. Aujourd’hui, formé par les équipes du prestataire, il dispose d’outils souples et plus efficaces. C’est d’ailleurs cet argument qui a fait pencher la balance du coté de l’open source, confirme le porte-parole du prestataire.

Cette refonte a également fourni l’occasion de rafraîchir la charte graphique du site et d’en améliorer l’ergonomie générale, sans oublier une présentation plus dynamique des informations.

Nouvelles fontionnalités

La nouvelle version offrira des fonctionnalités nouvelles, à partir de la fin 2006.

Par exemple, un forum de discussion sur le prochain cycle de conférences “Risques, assurances, responsabilité“, sera ouvert au public. Et chaque partie ayant recours à la Cour disposera d’un accès personnel et sécurisé pour permettre de consulter l’historique des événements procéduraux du dossier.

Un site remis à neuf qui confirme l’engouement du secteur public pour les solutions en “open source”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur