Le smartphone Mini 3 de Dell débarque en Chine et au Brésil

Réseaux

Dell a officiellement annoncé le lancement prochain de son smartphone Mini 3 sous Android sur les marché chinois et brésilien. En attendant l’Amérique du Nord et l’Europe.

Dell va officiellement faire son entrée sur le marché de la téléphonie mobile à d’ici quelques jours. Par voie de communiqué, le troisième constructeur mondial de PC a annoncé, hier soir, sa stratégie en la matière en visant les marchés chinois et brésilien. Dell avait officialisé l’été dernier son intention de s’attaquer aux marchés de la téléphonie mobile.

Dell a passé des accords avec China Mobile pour distribuer son Mini 3, un smartphone sous Android qui supporte la 3G, dès fin novembre même si aucune date précise n’est avancée aujourd’hui. China Mobile compte 500 millions de clients, soit le plus important opérateur mondial en taille d’utilisateur. Dell poursuivra le lancement du Mini 3 à la fin de l’année avec le Brésil où l’opérateur Claro proposera le smartphone à ses 42 millions de clients du réseau America Movil (et jusqu’à 100 millions de clients potentiels).

Le marché de la téléphonie mobile est un bon moyen pour Dell de diversifier ses marchés et relancer une activité en baisse. Au cours du troisième trimestre, ses ventes d’ordinateurs (principalement) ont chuté de plus de 8 %. En quelques années, le groupe texan a perdu sa place de numéro 1 sur le marché des PC au profit de son concurrent local HP et, plus récemment, du taïwanais Acer.

Le marché des services mobiles est en effet en pleine expansion, particulièrement pour les smartphones et leurs capacité à supporter les applications, y compris métiers. Un marché que Dell entend couvrir activement en espérant asseoir une présence aussi forte que celle qu’il occupe dans le domaine des PC. « Notre entrée sur la catégorie smartphone est une extension logique à l’évolution des produits Dell depuis deux ans, explique Ron Garriques, président de la division Global Consumer Group. Nous développons des produits plus petits et plus intelligents qui permettent aux utilisateurs de bénéficier de leur expérience Internet à l’extérieur du domicile et de réaliser ce qu’ils veulent n’importe où et n’importe quand. »

Pour le moment, Dell ne s’attaque pas frontalement au leader du marché américain des smartphones, Research In Motion et ses BlackBerry. Voire les iPhones d’Apple. L’entreprise de Michael Dell entend probablement tester son nouveau produit sur des marchés étrangers mais pour le moins consistants. Ce qui lui permettra d’affiner sa stratégie pour attaquer les marchés occidentaux. Car nul doute qu’il cherchera à s’implanter dans les pré-carrés de RIM et Apple, voire Nokia en Europe. Dans son communiqué, Dell annonce « des accords existants avec d’autres opérateurs télécoms leaders ». Dont AT&T et Verizon aux Etats-Unis, Vodafone en Europe et Australie/Nouvelle-Zélande, ainsi qu’en Malaisie (Maxis) et Singapour (M1 et Starhub). Mais aucun calendrier n’est présenté pour le moment.

dellmini3.jpg

Le Mini 3, premier smartphone de Dell sous Android.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur