Le soldat Android Lollipop reste inconnu

MobilitéOS mobiles

Le constat est sévère, mais la part de marché de la dernière version d’Android reste embryonnaire. Lollipop ne figure toujours pas dans les statistiques des parts de marché de l’OS mobile 3 mois après sa sortie.

On connaissait le problème de la fragmentation de l’OS mobile de Google, c’est-à-dire la multiplicité des versions d’Android qui donne des maux de têtes aux développeurs. La firme de Mountain View éprouve maintenant un autre problème, l’indifférence. On ne parle pas encore de rejet, mais on n’en est pas loin. La dernière étude des développeurs sur Google Play Store montre que Android 5.0 autrement appelé Lollipop n’apparait pas dans les statistiques de part de marché en janvier 2015. Selon l’étude, les éléments non représentés dans le diagramme représentent moins de 0,1% de l’ensemble des terminaux Android.

Pour rappel, ce système d’exploitation a fait ses premiers pas en octobre dernier avec dans son sillage le lancement d’un smartphone, le Nexus 6, et la tablette Nexus 9. Par contre, dès le début Android 5.0 a rencontré quelques difficultés notamment dans les mises à jour depuis les versions précédentes. Beaucoup d’utilisateurs ont constaté des pertes de performances et d’autonomie, voir des suppressions d’applications. Google, conscient de ces problèmes, prévoit une grande mise à jour avec la version 5.1 pour corriger les bugs au 1er trimestre 2015, certains évoquent même la fin février.

KitKat et Jelly Bean dominent le marché Android

Toujours est-il que cette succession de loupés et de ratés ont eu un impact direct sur l’adoption d’Android Lollipop. En comparaison, la dernière grande mise à jour de l’OS mobile KitKat (4.4) avait converti 1,1% des utilisateurs dès son premier mois d’activité. En janvier 2015, KitKat et Jelly Bean forment le plus gros bataillon des terminaux Android avec respectivement 39,1% et 46% (en comptant les différentes déclinaisons de la version 4). Il reste à Google de vite rectifier le tir et gommer les inquiétudes des utilisateurs sur Lollipop pour les convertir.

Pour autant, Google n’est pas le seul à avoir eu des difficultés avec la dernière version de son OS mobile. Apple a dû faire face aux mécontentements des utilisateurs après des soucis de performance WiFi et d’autonomie lors de la migration d’iOS 7 vers la version 8. Une première mise à jour avait rajouté d’autres problèmes, obligeant Apple à la retirer rapidement. Malgré ses déboires, l’adoption d’iOS 8 reste importante, mais Apple est peu concerné par le problème de fragmentation de son OS mobile.

A lire aussi :

iOS 8.1.1 , une cure de jouvence pour iPhone 4S et iPad 2

Les apps Office sur Android basculent en mode preview publique

Crédit Photo: Asif Islam-Shutterstock


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur