Le spam par l’image a quintuplé en 2006

Sécurité

D’après le centre IronPort, les pourriels ont progressé de 100% sur l’année

L’explication de cette impressionnante progression est l’utilisation massive des images pour inciter à l’ouverture d’un mail infecté.

D’après le centre, le niveau des spams en octobre 2005 était de 31 milliards par jour. Ce chiffre a progressé pour atteindre les 61 milliards de messages par jour en 2006.

25% de ces pourriels reposent sur une image pour se diffuser. Contre seulement 4,8% l’an passé. La taille moyenne de ces mails a également progressé passant de 8.9KB à 13KB. Globalement, le spam a utilisé près de 819TB de bande passante sur 2006.

D’après IronPort il faut principalement blâmer le faible taux de détection des solutions anti-spam sur le marché. Le vice-président du marketing de IronPort, Tom Gillis, a expliqué :“les techniques aléatoires de détection ne sont pas assez performantes.”

Adam Biviano, le manager des services premium de Trend Micro, a nuancé ce propos précisant “que les spams utilisant des images sont conçus pour contourner les systèmes de détection des antivirus. C’est pour cette raison que la majorité des outils combinent plusieurs méthodes. Il y a 25% des spams par images que l’on n’est pas en mesure de trouver, mais il y a tout de même un taux de détection moyen de 75% des pourriels.”

Pour Paul Ducklin, Directeur Technologique de Sophos Australie et Nouvelle-Zélande “le spam-image est en train de devenir très populaire parmi les pirates, car ils sont simples à mettre en place et plus performants. Les solutions qui n’analysent que le texte ne peuvent pas lutter. Les filtres bayesiens sont tout aussi inefficaces”

Autre frein à la détection de ces courriers, les sociétés utilisent majoritairement des logos dans leurs emails, notamment parce que les spécialistes de la communication estiment qu’un mail sans image est moins incitatif.

Seulement cela complique terriblement le travail des ingénieurs qui veulent mettre en place des filtres plus performants. En attendant une solution vraiment efficace, les analystes estiment que ces pourriels utilisant les images représenteront bientôt 40% du spam mondial.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur