Le succès et la marge de l’iPhone profitent à Apple

Régulations

A Wall Street, le titre Apple a bondi depuis que les chiffres de 300.000
iPhone vendus avec une marge de 55 % ont circulé

Succès médiatique et commercial, même si rapidement la presse américaine s’est faite l’écho d’un certain nombre de déceptions, l’iPhone, le téléphone baladeur numérique d’Apple, aurait franchi la barre des 300.000 appareils vendus depuis son lancement vendredi dernier, 29 juin.

Pourtant, on ignore le chiffre exact des ventes… La quantité avancée par les analystes varie même de 310.000 à 700.000 ! (LeLos Angeles Times évoque 525.000 via des sources proches d’AT&T) Ce qui est acquis, en revanche, c’est que l’iPhone est désormais en rupture de stock sur la quasi-totalité des 1.800 boutiques AT&T, et ce depuis lundi. Une rupture qui risque de durer?

Même si cette dernière perspective risque de décevoir nombre de candidats à l’acquisition d’un iPhone, les marchés boursiers ont salué la performance, et le titre Apple a affiché un bond de 4,87 % à la clôture de Wall Street mardi.

Ils se sont également réjouis d’un autre chiffre concernant l’iPhone et publié par iSupply. Selon les analystes de cet observateur du monde des semi-conducteurs, la marge réalisée par Apple sur l’iPhone serait de l’ordre de 55 % – sans réelle surprise au vu du prix de l’appareil, 499 $ en 4 Go et 599 $ en 8 Go ? soit nettement au dessus de la marge de 40 % à 50 % réalisée sur le baladeur numérique iPod.

Ce chiffre a été obtenu après calcul du prix qu’Apple doit régler pour l’achat des pièces détachées, l’assemblage, l’emballage et le transport de l’iPhone, soit environ 266 $ pour un modèle 8 Go.

L’iPhone, c’est une affaire qui marche…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur