Le supercaculateur Tianhe-2 conserve sa première place au Top500

Composants

Le supercalculateur chinois Tianhe-2 conserve la première place du Top500 des supercalculateurs les plus puissants de la planète.

La 42ème publication du Top500 mondial des supercalculateurs consacre à nouveau le Tianhe-2. C’est deux fois par an qu’elle est remise à jour, la précédente ayant été dévoilée en juin 2013.

Le Tianhe-2 largement en tête du Top500 depuis 2 ans

Développé par le National University of Defense Technology, il embarque pas moins de 3,12 millions de coeurs grâce à 16 000 nodes, chacune avec 2 Intel Xeon Ivy Bridge et trois Xeon Phi. Ses performances de 33,86 petaFLOPS lui assurent depuis deux années consécutives la première place du Top500.

Il a succédé au Tianhe-1A, un autre supercalculateur chinois, qui avait pris la première place du Top500 en novembre 2010.

A la seconde place de ce palmarès, on trouve le Titan du constructeur Cray capable de 17,59 petaFLOPS mais surtout très efficace énergiquement avec 2,143 gigaFLOPS par watt.

L’exaFLOPS avant la fin de la décennie

La course à l’exaFLOP (1 000 pétaFLOPS) est maintenant lancée avec notamment l’arrivée des processeurs Intel Knights Landing en 2015. Si d’aucuns prédisent qu’une telle puissance de calcul sera atteinte avant la fin de la décennie, on peut imaginer que les 100 pétaFLOPS devraient être atteints dans les prochaines années.

Le téraFLOPS avait été atteint en 1997 tandis que le cap du pétaFLOPS a été franchi en 2008 par le supercalculateur américain Roadrunner. Cinq années plus tard, le Tianhe-2 est près de 34 fois plus puissant. Une projection identique (rapport 34 en 5 ans) nous amène à 1 156 pétaFLOPS, soit 1,156 exaFLOPS, en 2018.

Crédit photo Imaginechina/AP Photo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur