Le support de Windows XP finalement prolongé jusqu'en 2014

Logiciels

Cinq ans de rab’, soit 13 ans de service pour le plus populaire des OS de Redmond

La fin officielle de Windows XP est proche : elle interviendra le 30 juin prochain. Mais arrêt de la commercialisation ne sera pas synonyme de fin de vie. Au contraire.

D’abord, il sera possible de se procurer le système de Microsoft jusqu’au 31 janvier 2009 chez les revendeurs autorisés.

Microsoft annonce par ailleurs qu’il prolonge de cinq ans le support technique du système d’exploitation. Au lieu de s’achever en 2010, il prendra fin en 2014. Finalement, XP aura vécu 13 ans, une vie bien remplie. Raison invoquée : les consommateurs “conservent leurs PC basés sur Windows pendant plusieurs années”, selon Bill Veghte, vice-président de Microsoft

Ensuite, rappelons que XP va poursuivre sa carrière sur les UMPC, ces petits ordinateurs portables popularisés l’Eee PC d’Asus, et y entamer une seconde vie.

Microsoft cède en fait sous la pression des utilisateurs et notamment des entreprises. La majorité des directeurs informatiques – 90 % selon King Research – n’envisagent pas de migrer leurs postes actuellement sous Windows XP ou 2000 vers Vista, et plus de la moitié d’entre eux (52 %) n’ont pas encore planifié la migration…Certains fabricants de PC comme Dell ou HP, proposent d’ailleurs des outils pour passer de Vista à XP pour leurs machines neuves…

L’existence d’ une pétition d’InfoWorld sur le Web qui a recueilli plus de 160.000 signatures illustre également la montée en puissance d’un mouvement de résistance dont l’objectif consiste à obtenir un sursis supplémentaire pour XP.

Jusqu’en avril 2009, Microsoft continuera à fournir des mises à jour classiques et de sécurité. Ensuite, seules les mises à jour se sécurité seront proposées.

Les utilisateurs devront par la suite se tourner vers Vista, un OS notoirement critiqué par un grand nombre d’utilisateurs. La toute dernière annonce de Bill Gates, précisant qu’un nouvel OS devrait être disponible en 2010 n’a pas favorisé non plus l’adoption du dernier système d’exploitation de la firme. Elle encouragerait (involontairement) les entreprises à faire l’impasse sur Vista, perçu alors comme une étape intermédiaire non nécessaire.

D’ailleurs, Microsoft, par la voix de Bill Veghte, vice-président de la division Windows a confirmé que Windows 7 est toujours prévu “dans les trois ans qui suivent la disponibilité générale de Windows Vista, en janvier 2007“.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur